Elizabeth II : les mots très forts de son premier représentant noir pour défendre la famille royale

Suite à la fameuse interview du prince Harry et Meghan Markle le dimanche 7 mars dernier, durant laquelle les époux de Sussex ont accusé la monarchie de propos racistes, le lord-lieutenant noir de la reine Elizabeth II, Sir Kenneth Olisa, a pris la défense de la Couronne dans une lettre ouverte.

Au cours de l’interview, Meghan Markle a par ailleurs accusé un membre de la monarchie d’avoir exprimé des inquiétudes au sujet de la couleur de peau de son fils Archie Moutbatten, avant même la naissance du bébé. Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir les internautes du monde entier, mais aussi la famille royale elle-même. Jeudi 11 mars, le prince William a défendu sa famille, assurant que celle-ci n’est “absolument pas une famille raciste”.

Et il n’est pas le seul à le penser. Dans une lettre ouverte relayée par le Daily Mail, le représentant de la reine Elizabeth II, Sir Kenneth Olisa, a pris la parole pour offrir son soutien à la monarchie. “Un membre de la famille royale est accusé d’avoir exprimé son inquiétude à propos de la couleur de l’enfant de Meghan. Avant de faire des conclusions hâtives et de dire qu’il s’agissait d’une question vulgaire et raciste, il faut reconnaître que l’on ne connaît ni le contexte, ni le but de cette supposée demande”, a-t-il écrit ce vendredi 12 mars.

Premier lord-lieutenant noir de la reine, né en 1951 d’une mère anglaise et d’un père nigérien, Sir Kenneth Olisa explique avoir lui-même été confronté à ce type d’interrogations au cours de sa vie, dans des contextes qu’il juge pourtant loin d’être racistes.

“Ils sont charmants et inclusifs”

“Ma femme Julia et moi nous sommes vus poser la même question – dans un esprit d’intérêt bénin – par ma belle-mère Muriel, peu avant la naissance de notre première fille, en 1980”, a-t-il raconté. “Je souligne que comme Meghan et Harry, je suis noir et Julia est blanche. Le contexte de cette conversation était une famille aimante, qui souhaitait résoudre la question de la couleur de la laine qu’elle devait acheter – ce qui prouve bien qu’à moins de donner le contexte et l’intention des gens, il faut garder l’esprit ouvert”, a-t-il conclu.

Sir Kenneth Olisa a rejoint Elizabeth II en 2015, lorsque cette dernière l’a choisi pour devenir le Lord Lieutenant du Grand Londres, “le premier Anglais non-blanc à occuper ce poste très ancien”, selon le principal intéressé. En six années d’exercice, le représentant assure avoir toujours été traité avec bienveillance de la part de tous les membres de la famille royale.

“Je soutiens la reine et la famille royale, les aide à construire des ponts, connecter les gens et les organisations pour que les Londoniens aient le sentiment d’appartenir à une capitale inclusive. J’ai eu le privilège de rencontrer tous les membres de la famille royale à diverses occasions – et je peux confirmer qu’ils sont charmants et inclusifs”, a assuré le lord-lieutenant.

“Ce n’est que mon impression”, a-t-il poursuivi, “mais elle est partagée par les milliers de personnes que j’ai vu réagir à la ‘poussière de fée’ que répandent les visiteurs royaux sur ceux qu’ils rencontrent En tant que chef de la nation, la souveraine représente l’identité nationale, l’unité et la fierté. Elle donne un sens de stabilité et de continuité. Ses liens et son affection pour le Commonwealth (qui rassemble notamment plusieurs pays d’Afrique subsaharienne, ndlr), nous rappelle sa relation avec tous ses sujets, peu importe leur couleur et leurs principes”.

Elizabeth II préoccupée

De son côté, la reine Elizabeth II a réagi dans un communiqué au problème soulevé par Meghan et Harry au cours de leur interview. “Les problèmes mis en avant, notamment ceux liés au racisme, sont préoccupants. Même si certaines versions peuvent varier, nous prenons cela très au sérieux et en discuterons avec la famille en privé”, a assuré la souveraine le mardi 9 mars.

Avec Closer

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Les ADM au cœur des échanges à Lomé