“Elle a tout dit” : Suspect 95 et Syndicat des hommes fous amoureux de cette femme après ce message fort (vidéo)

Le Syndicat ne se retient plus. Une dame a mis tout le monde d’accord avec son avis sur les relations amoureuses lors d’une émission.

Le thème du débat était “Pour moi, l’amour se mesure à la valeur du cadeau”. En colère contre ceux et  celles qui partagent cette assertion, cette femme a fait un recadrage sensationnel en rappelant que dans une relation amoureuse, chacun joue sa partition.

“Une relation amoureuse n’est pas une prise en charge”, a-t-elle d’abord souligné. “C’est une contribution de l’homme et de la femme pour avoir un bonheur. Qu’est-ce que vous apportez pour que vous puissiez exiger autant de choses des personnes qui n’ont pas les moyens de le faire et vous allez vous accroupir dans des relations où des gens vous traitent comme n’importe quoi juste parce qu’ils peuvent vous donner des objets ?”, a-t-elle craché précisant combien elle était remontée contre cet avis et mettant en garde ses consœurs : “Je suis une femme et je n’aimerait pas entendre les femmes dire ça”.

Un avis salué par les Syndicalistes tombés amoureux de cette femme, leur président Suspect 95 en tête, et les féministes. “Sinon on sait que tout le monde est d’accord. Elle a tout dit”, a écrit le chanteur en légende de la vidéo postée sur son compte Instagram.

“Vive le Syndicat”, “Après avoir fini de regarder l’émission ce jour là je suis allé boire deux bières en son nom”, “Non seulement elle est intelligente, elle sait raisonner mais elle parle très bien de surcroît”, “Comme quoi être ambitieuse : “c’est avoir un mec qui te prend en charge et que les relations où le mec n’a rien sont juste des conneries”… Ce genre de personnes je les supprime de ma loge et je vis mon love galère ou pas… Je ne suis pas manchot, je sais chercher l’argent sans vendre mon corps… Toutes les filles devrait penser comme ça”, peut-on lire sur la Toile.


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Davido : « Je suis blessé, brisé, triste et perdu. Pour la première fois de ma vie… »