Le Procureur Nasir Yusuf a déclaré au tribunal que le 19 septembre, le plaignant, qui est également le mari de l’accusée, Segun Olaniyi, qui travaille à l’autorité de gestion de la circulation routière de Kwara à Ilorin, a signalé l’affaire à la brigade anti-enlèvement, au quartier général de la police, à Ilorin.

Yusuf a déclaré que Segun avait déclaré à la police qu’il avait reçu un message de son épouse, Odunayo, lui disant qu’elle avait été kidnappée.



Lire aussi : Ghana : de l’argent dispersé après la collision entre une fourgonnette et un pétrolier (vidéo)

Il a affirmé qu’Odunayo lui avait également dit que leur fils de 10 ans avait également été kidnappé et que les ravisseurs réclamaient 500 000 nairas. Le procureur de la police a déclaré qu’au cours d’une enquête discrète, la police avait découvert qu’Odunayo et deux autres, Abdulrauf Folorunso et Afolabi Adesina, avaient organisé le kidnapping. Il a déclaré à la cour que l’infraction contrevenait aux dispositions des articles 9, 14 et 12 de la loi de 2010 sur l’interdiction de l’enlèvement dans l’État de Kwara.

Odunayo et son complice présumé ont plaidé non coupable. Le tribunal a ordonné que le trio soit placé en détention préventive dans un centre correctionnel.