Elon Musk secoue encore la toile : cette fois-ci, il s’en prend à Netflix

Après toutes les polémiques créées avec Twitter, Elon Musk attaque cette fois Netflix. En effet, pour la première fois depuis dix ans, la plateforme de streaming note une perte considérable de 200 000 utilisateurs en ce début d’année. Depuis l’annonce de cette débâcle, l’action de Netflix plonge à New-York, ce qui a provoqué les réactions cyniques du directeur de Tesla.

Il a attribué cette perte de vitesse au « virus woke » qui rend la plateforme « irregardable ». Le wokisme signifie l’inclusion et la représentation de personnes minorisées et discriminées. Un engagement dans l’air du temps qui n’a pas l’air au goût du milliardaire, qui partage ouvertement la conviction anti-woke d’autres internautes critiques envers Netflix.

Elon Musk a pourtant plusieurs contrats avec la plateforme, qui a consacré une série et un film documentaires à ses travaux pour l’innovation aérospatiale. De son côté, Netflix explique ses mauvais scores trimestriels par l’afflux de concurrence et le partage de comptes.

En outre, le milliardaire atypique se permet de critiquer sévèrement Twitter à grand renfort de tweets, bien qu’il soit actionnaire majoritaire au capital de l’oiseau bleu. Depuis le début du mois, il fait trembler les abonnés et les équipes de Twitter, jusqu’à déclarer vouloir racheter l’intégralité du réseau social pour 43 milliards de dollars.

Avec Vanity Fair

Similaires