>

Émeutes au Sénégal : Macky Sall plaide pour le dialogue et la concertation

Partager l'article

Facebook
Twitter
Email

C’est sur un pays revenu au calme que le président Macky Sall a déversé un discours teinté de mesures d’apaisement et de propos bien mesurés, au lendemain d’émeutes inédites. Ce 08 mars, le Chef de l’État Sénégalais était dans la peau d’un père de famille à l’endroit de la jeunesse de son pays.

« Je comprends votre inquiétude et vos préoccupations », a-t-il lancé en allusion aux frustrations nées de la crise sanitaire, précarisant davantage les conditions de vie de la population, surtout la jeunesse sénégalaise. Le président a décidé l’allègement de certaines mesures anti covid-19, en l’occurrence le couvre-feu sur Dakar.

Au sujet de la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, notamment l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, le Chef de l’État a appelé ses concitoyens à dépasser «la logique de l’affrontement qui mène au pire». Cependant, Macky Sall n’a pas montré l’image d’une autorité affaiblie par les soulèvements, soutenant plutôt que la justice allait poursuivre son travail. Il a néanmoins plaidé pour le «dialogue et la concertation» pour le bien du pays.

La veille, son prédécesseur Abdoulaye Wade l’avait pourtant appelé à éviter d’être «jusqu’au boutiste». Libéré lundi dans la matinée et placé sous contrôle judiciaire, Ousmane Sonko dont l’arrestation avait déclenché une révolte, avait exigé la libération immédiate de tous les prisonniers politiques.

2021 © L-FRII MEDIA