Emmanuel Macron : ces ministres qu’il devrait renvoyer sans ménagement

Ce jeudi 28 avril se tient le premier Conseil des ministres depuis la réélection d’Emmanuel Macron, mais peut être le dernier pour plusieurs membres du gouvernement. En effet, le président de la République doit prochainement nommer ceux qui composeront son prochain gouvernement. Un remaniement qui peut tomber à tout moment, mais en attendant il faut continuer de faire bonne figure.

“Il y a potentiellement des gens au chômage dans six jours. Ils savent que ça s’arrête”, a indiqué un conseiller de l’Élysée au Parisien, avant de faire la liste des ministres dont le poste n’est pas menacé, et ceux qui sont plus en danger : “Il y a ceux qui savent que le plus efficace est de ne pas s’agiter, les sereins tranquilles : Gabriel Attal, Sébastien Lecornu, Gérald Darmanin, Amélie de Montchalin Julien Denormandie. Il y a ensuite les ambitieux aux dents longues, qui poussent pour avoir plus gros : Clément Beaune, Olivier Véran, Olivia Grégoire, Agnès Pannier-Runacher. Puis, il y a les inquiets, qui sont en réalité cramés : Roselyne Bachelot, Marlène Schiappa, Jean-Michel Blanquer.”

Jean-Michel Blanquer “s’est brûlé les ailes à plusieurs reprises”

Comme le rapporte nos confères, “le ministre de l’Éducation nationale s’est brûlé les ailes à plusieurs reprises, notamment sur la gestion de la crise sanitaire dans les écoles, son rapport tendu avec les syndicats et ses positions sur la laïcité qui ont plusieurs fois embarrassé la majorité”. Des couacs qui lui ont valu le surnom de “Jean-Michel à peu près” rapporte un un collaborateur ministériel au quotidien

De son côté, Marlène Schiappa se voit reprocher par l’Élysée de “trop en faire, se pousser du col en permanence”, explique le Parisien, tandis que Roselyne Bachelot a été une grosse déception. “Aucun son, aucune image. La figure médiatique s’est éteinte dès qu’elle est entrée au gouvernement”, a rapporté une source au journal.

Similaires