Emmanuel Macron : ces tubes que le président aime fredonner avant chaque discours

Amateur de piano, que le président français Emmanuel Macron a étudié pendant 10 ans au conservatoire d’Amiens, fan de musique électro, inconditionnel de rap (surtout d’Orelsan), et fidèle téléspectateur de The Voice, il apprécie aussi la variété française, d’après ce qu’ont dévoilé Louis Hausalter et Agathe Lambret dans leur ouvrage paru le 8 juin dernier, L’étrange victoire : Macron II, l’histoire secrète (L’Observatoire).

« Macron serait même un franchouillard », ont indiqué les deux auteurs. « Qui chanterait Sardou à longueur de journée, quand ce n’est pas Ferré ou Johnny. Le président a pris l’habitude d’entonner quelques-uns de leurs tubes phares, avant ses allocutions, pour chauffer sa voix : ‘Vladimir Ilitch’, ‘Les Lacs du Connemara’, ‘L’Envie’ ».

Cette technique du président lui aurait-elle été soufflée par son coach vocal, l’ancien baryton Jean-Philippe Lafont ?

Suite à son discours à la Porte de Versailles en décembre 2016, Emmanuel Macron était devenu la risée des réseaux sociaux après avoir hurlé à s’en casser la voix son fameux “Parce que c’est notre projet”.

Il avait donc embauché le professionnel pour lui donner quelques conseils. Le chanteur avait donné plus de détails sur ce coaching intensif à Paris Match.

« Il lui avait fait faire un lavage des sinus au quotidien, bains de vapeur, (…) des exercices orthophoniques, (…) des exercices de souffle pour faire prendre conscience du diaphragme, puis les fameux exercices concernant la diction. Il fait lire un texte. Ralentir, insister sur un mot, réfléchir aux liaisons », précisaient les deux auteurs.

Rodé à l’exercice, celui qui entame son second mandat a donc pu développer sa propre technique en fredonnant du Johnny Hallyday pour se chauffer avant un discours, ce qui prouve que la musique reste donc une constante dans la vie du président.

Selon un article du Monde datant de 2018, Emmanuel Macron aurait même besoin de musique pour travailler. Dans le bureau de sa résidence estivale au fort de Brégançon, qui fait face à la mer, entre les dossiers, les notes et le téléphone qui lui sert à appeler les chefs d’État du monde entier le président a demandé à ce que soit installée une chaîne hi-fi. Le tout pour pouvoir travailler (“mais pas trop non plus”, assurait l’Élysée) en musique.

Avec Gala.

Similaires