En Europe, la première greffe de poumons réussie chez un patient atteint de Covid-19

Une Autrichienne de 45 ans est devenue le 18 mai la première patiente en Europe souffrant du Covid-19 à recevoir une greffe de poumons, a annoncé lundi 25 mai l’université de médecine de Vienne.

Journée de l’Afrique : Claudy Siar appelle à claquer la porte de l’OMS, l’ONU, le FMI…

La patiente a contracté le Covid-19 il y a environ 8 semaines. La maladie a si gravement touché ses organes que même l’appareil de ventilation artificielle des poumons ne l’aidait plus à respirer, selon l’université. Une semaine après l’opération, la femme est en voie de guérison.

« La situation était désespérée. Les poumons étaient comme un bloc, il ne restait plus rien. De notre point de vue, elle se porte très bien maintenant, nous n’avons pas de problèmes graves. Mais ce sera un long chemin avant qu’elle quitte l’hôpital », a déclaré Walter Klepetko, chef de la clinique universitaire de chirurgie et chef du département clinique de chirurgie thoracique à l’université de Vienne, cité dans le communiqué.

Les poumons d’un donneur d’organes ont été transportés à Vienne de l’étranger. Selon Klepetko, le transport des poumons et la préparation de l’opération se sont déroulés dans des conditions difficiles en raison des particularités de la logistique dues à la pandémie de Covid-19. Mais le plus difficile, c’était la transplantation puisqu’il s’agissait d’une personne atteinte du Covid-19.

OMS / Covid-19 : vers une enquête visant le Dr Tedros sur la gestion de la pandémie

« C’est vraiment la Ligue des champions », a indiqué le chirurgien.

Avant cette opération réalisée à Vienne, seules 2 transplantations pulmonaires chez les patients atteints de Covid-19 avaient été effectuées en Chine.

Plus d'articles
L’animateur Cyril Hanouna à l’hôpital après un grave accident