En Indonésie, un villageois se lance dans 800 km à pied en marche arrière à la rencontre du président (vidéo)

Pantalon de survêtement, gilet de haute visibilité, rétroviseur attaché à son torse : avec cet équipement surprenant, un villageois de l’île de Java a l’ambition folle de parcourir 800 km à pied, en marche arrière. Son objectif : sensibiliser le monde à la protection des forêts indonésiennes.

Parti le 18 juillet de l’est de l’île, il espère atteindre Jakarta le 17 août dans l’espoir de rencontrer le président.

Comme le rapporte le Guardian, Medi Bastoni, 43 ans, a entamé sa marche le 18 juillet. Il prévoit de parcourir 30 km par jour, d’acheter de la nourriture dans des stands sur la route et de dormir dans des mosquées ou des stations de police. Sa destination : Jakarta, qu’il espère atteindre le 17 août, jour de la fête de l’indépendance du pays, pour rencontrer le président indonésien Joko Widodo.

Le villageois souhaite demander au chef d’État une graine symbolique qu’il plantera au pied du Mont Willis, un massif volcanique de l’île de Java. L’arbre portera le nom du président.

« Tout le monde doit se soucier de nature, de Willis. Pas seulement moi. Les gens sur les pentes de Willis, la jeune génération », a-t-il expliqué au média local Surya.co.id. Medi Bastoni espère, par son action, encourager les activistes environnementaux dans la région à poursuivre leurs efforts.

Interrogé sur les raisons de cette longue marche en arrière, Medi a donné une réponse philosophique à la presse indonésienne.

Il a déclaré qu’à l’occasion de la fête de l’indépendance de son pays, il souhaite que les Indonésiens « regardent en arrière », se remémorent l’histoire de la nation, « les services des héros qui se sont battus pour l’indépendance du pays ».

rfi.fr

Plus d'articles
Côte d’Ivoire : Bebi Phillip émerveillé par la générosité de ses fans