En prison, R. Kelly fait une étonnante demande

L’avocat de R. Kelly a déposé une requête dans laquelle il déplore le fait que les deux petites amies du chanteur ne sont pas autorisées à le rendre visite à la fois.

La requête, déposée par l’avocat Steven Greenberg devant le tribunal de district américain de New York lundi, allègue qu’une seule personne non apparentée est autorisée à rendre visite au chanteur.

Le gros coup de gueule de Conte contre l’arbitrage pro-Barça

« Ses visites sont sévèrement restreintes ; à l’heure actuelle, une seule personne non apparentée est autorisée à le rendre visite. En d’autres termes, bien qu’il ait deux petite amies, une seule d’entre elles est autorisée à le rendre visite. Et ce n’est qu’après 90 jours que sa deuxième peut le voir », affirme M. Greenberg dans la requête. « Aucun autre ami ou collègue professionnel n’est autorisé à le visiter. Ce n’est pas juste », a-t-il ajouté.

En plus de ses plaintes au sujet de la restriction de visite de R. Kelly, Greenberg affirme que R. Kelly devrait être libéré parce qu’il ne constitue pas un risque de fuite et de menace pour les victimes présumées.

R. Kelly est en détention dans une prison de la région de Chicago depuis juillet pour crimes sexuels. Il est également accusé d’enlèvement, de travail forcé et d’exploitation sexuelle. Il a plaidé non coupable aux accusations fédérales en août.

Le Togo classé 1er pays ayant le plus grand nombre d’inventrices

Les allégations d’inconduite sexuelle qui pèsent sur le chanteur remontent à près de 30 ans.

Avec Afrikmag

Plus d'articles
Crise post-électorale en Côte d’Ivoire : la France brise le silence