in ,

Ending Aids in West Africa (#EAWA) : le nouveau projet américain en faveur des populations-clés

Mettre fin au Vih/Sida en Afrique de l’Ouest. Tel est l’objectif du projet lancé conjointement, ce jeudi 24 mai à Lomé, par l’Ambassade des Etats-Unis au Togo à travers l’Agence américaine pour le développement international (USAID), le Gouvernement togolais et l’ONG FHI360.

Dénommé Ending Aids in West Africa (#EAWA) en français, mettre fin au Vih/Sida en Afrique de l’Ouest, ce projet dispose d’un budget de 16,5 millions USD et sera mis en œuvre sur cinq (5) ans. Il vise à appuyer les Gouvernements de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Togo, du Burkina Faso, de la Guinée et du Bénin dans leurs efforts de réduction du Vih/Sida.

Pour ce faire, il mettra à disposition des centres d’excellence pour l’apprentissage des moyens de lutte contre le Vih/Sida, s’occupera du traitement et des soins des populations-clés notamment les travailleuses de sexe et les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

A terme, il permettra d’accélérer les progrès réalisés au sein de cette couche de la population en vue de l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA.

Souley Wade, Directeur du projet, « Ces centres d’excellence sont un creuset de bonnes pratiques et de formations. Ces centres vont développer des partenariats multiples avec des acteurs de la société civile, des associations identitaires, des pharmacies, des cliniques, des laboratoires, etc., pour ensemble adopter des pratiques à haut impact au niveau des populations-clés ».

« Innov’up Coach », Bessanh Komlan a gagné le pari de galvaniser ses jeunes frères et sœurs entrepreneurs

Andres Iniesta explique pourquoi il a choisi le Japon après le FC Barcelone