Enquête dans l’affaire de boisson locale empoisonnée : la consommation de ‘Tchoukoutchou’ interdite aux populations

Dans l’affaire révélée mardi par nos confrères de Koaci, six personnes sont décédées en Côte d’ivoire suite à la consommation de la boisson frelatée communément appelée « Koutoukou » ou encore « Tchoukoutchou ».

Comme nous l’annoncions, une enquête a été ouverte pour déterminer les causes réelles de ce drame qui a frappé le village d’Abatta, dans la commune de Bingerville.

Selon les informations de Koaci, l’enquête a permis d’établir avec certitude qu’une partie des personnes décédées a effectivement consommé le « Koutoukou ».

Lire aussi RDC : bras de fer au sein du FCC pour la présidence du Sénat

Cette enquête menée par les services du Ministère en charge du Commerce, de la Gendarmerie et de la Police a permis la découverte au même endroit à Abatta et à la saisie de 30 fûts de « Koutoukou », d’une capacité de 200 litres chacun.

Les risques de la vente d’une partie de cette boisson dans d’autres communes d’Abidjan étant élevé, le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi a demandé que les habitués de cette boisson s’abstiennent à sa consommation dans les 13 communes d’Abidjan en attendant que l’enquête soit bouclée.

Lire aussi Soupçon de poison dans un débit de la boisson locale ‘Tchoukoutchou’ : des morts s’enchaînent dans un village

« Eu égard à l’ampleur de cette découverte et au risque qu’une partie de cette boisson impropre à la consommation ait pu être vendue à d’autres bistrots d’Abidjan, nous demandons instamment aux populations des 13 communes du département d’Abidjan de s’abstenir de consommer du “Koutoukou”, en attendant que l’enquête soit bouclée et les stocks en cause découverts », a précisé Vincent Toh Bi.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Tyler Perry : l’acteur américain ressuscite le personnage de Madea