Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

>

Entretien d’embauche : de nombreux candidats arrivent à tricher avec cette méthode

Credit Photo : DR

Facebook
Twitter
WhatsApp

C’est l’une des conséquences inattendues de la crise sanitaire : le télétravail s’est imposé à très grande échelle. Dans le même temps, les entreprises ont aussi pris pour habitude de faire passer les entretiens d’embauche à distance en utilisant les outils de visioconférence. 

Une méthode bien pratique pour les candidats qui n’ont pas à effectuer de trop longs déplacements, surtout si pour un résultat infructueux.

L’apparence compte beaucoup lors des entretiens d’embauche
Cette nouvelle donne a aussi entraîné la mise en place de pratiques pour le moins inattendues. En effet, comme l’ont repéré nos confrères de France Culture, qui citent le blog Ask a Manager, certaines entreprises ont remarqué que la personne recrutée à distance n’est pas forcément toujours celle qui débarque lors de son premier jour en entreprise !

Et pour cause, certains candidats décident de faire appel à des personnes qui leur semblent plus séduisantes afin de les remplacer et mieux convaincre les recruteurs. C’est d’autant plus possible dans les grandes entreprises où le personnel chargé des ressources humaines n’est pas toujours en contact direct avec les nouvelles recrues.

Selon le blog spécialisé, cette pratique a tendance à se renforcer au fil du temps. D’ailleurs, cette stratégie n’est malheureusement pas surprenante au regard d’une étude récente.

Ce sondage réalisé par la société Passport Photos Online sur le réseau social LinkedIn a permis d’interroger 200 professionnels du recrutement. Il en ressort que 80 % des professionnels des ressources humaines ont affirmé que la photo de profil jouait un rôle essentiel dans la manière dont elles ont pris connaissance d’une candidature.

On peut aussi noter que 70 % des sondés ont refusé une candidature en se basant sur une photo, ce qui peut là encore se révéler très dommageable et faire louper certains talents ou profils intéressants. Comme pour faire mentir cette enquête, 70 % des recruteurs ont néanmoins affirmé que les compétences comptaient plus que l’apparence, mais ils sont donc 30 % à penser le contraire.