Tanko Timati

L’épilation signifie le fait d’enlever les poils du corps. Dès l’antiquité, elle était pratiquée par les femmes, qui utilisaient des moyens et méthodes moins systématiques qu’aujourd’hui.

Devenue un phénomène de mode, elle s’est rependue dans toutes les sociétés et à toutes les classes sociales où tous, en l’occurrence les jeunes femmes, mènent une ‘guerre’ implacable contre leurs poils.

De ceux pubiens, en passant par les aisselles, les jambes et des bras, toutes les recettes sont bonnes pour s’en débarrasser…et même définitivement pour certaines. Alors, dans cette optique, des moyens, les plus simples au plus sophistiqués, sont apparus, parmi lesquels l’usage du dentifrice.

A l’accoutumée, le dentifrice n’est utilisée que pour le nettoyage de la bouche. Mais ce que vous ignorez c’est qu’il s’agit aussi d’un excellent épilateur.

Epilation, dentifrice, poils,
Copyright: Biolissim

De l’application du dentifrice à la perte totale des poils, quelles sont les étapes à suivre ?

1ère étape : prenez une cuillerée de la pâte dentifrice, que vous mettez dans un récipient propre. Ajoutez ensuite à la pâte, une cuillerée de jus de citron.

2éme étape : Appliquez dans la zone à raser dans différentes directions. La pâte ne tarde pas s’épaissir néanmoins, vous devez continuer le massage pendant quelques minutes encore. Masser dans le sens inverse de la croissance des cheveux surtout.

3éme étape : Rincer avec du savon et de l’eau et nettoyez à l’aide d’une serviette propre.

Bientôt, vous commencerez à remarquer que les poils commencent par tomber.

L’épilation est importante dans la mesure où une forte pilosité, surtout celle des aisselles, est perçue comme une négligence chez la gent féminine. De même, les poils retiennent les odeurs de la transpiration.

Il est donc nécessaire, voire indispensable de toujours s’épiler, pour une bonne hygiène corporelle. Hormis le dentifrice, il existe d’autres moyens de s’épiler naturellement et sans douleurs. D’autres recettes grand-mère en ce qui concerne l’épilation sont donc à explorer.

                                                                                              Estelle Komlani, stagiaire