Équipe de France : La porte s’ouvre en grand pour Zidane

Partager l'article

Facebook
Twitter
Email

Il ne se passe une semaine sans que l’équipe de France soit mêlée, de près ou de loin, à une polémique. Entre l’affaire Pogba, les enquêtes sombres autour de la FFF et de Noël Le Graët, les blessures à répétition d’un groupe qui font comme neige au soleil et la dernière polémique autour du droit à l’image provoquée par Kylian Mbappé, les Bleus se préparent dans des conditions plus que limites pour la prochaine Coupe du Monde. Son coup d’envoi sera donné dans deux mois, pile poil. Et l’équipe de France, championne du monde en titre, va devoir se montrer plus que solide pour s’éviter un fiasco.

Dans ce contexte, Didier Deschamps tente de serrer les dents. En conférence de presse, il s’est débattu pour tenter de limiter l’impact sur les Bleus en axant sa communication sur « le sportif », laissant de côté tout ce qu’il peut se passer en dehors. Mais comment minimiser les affaires qui s’enchaînent et qui touchent au plus près son groupe ? L’affaire Pogba implique deux de ses plus grandes stars, Paul Pogba (blessé, qui a peu de chance d’être opérationnel pour aller au Qatar) et Kylian Mbappé, qui indique faire confiance « à la parole d’un coéquipier ». La nouvelle polémique autour des droits à l’image, qui larve les coulisses tricolores depuis des mois et qui explose à 60 jours d’une Coupe du Monde, ne fait que rajouter au climat de tension qui devient oppressant. Et les blessures de Benzema, Pogba, Kanté, Lloris, Kimpembe, Hernandez ou encore Coman parachèvent le menu d’une équipe de France au bord de l’indigestion. Le scénario d’un fiasco semble se construire, pierre après pierre. Et la seule lumière de ce sombre tableau apparaît en toile de fond, elle porte un nom : Zinedine Zidane.

Finaliste malheureuse de l’Euro 2016 et championne du Monde 2018, l’équipe de France peut clairement imploser au Qatar. Pour se reconstruire, un homme apparait comme une évidence : Zinedine Zidane. Après avoir quitté ses fonctions au Real Madrid, le technicien français attend les Bleus. L’été dernier, il a repoussé successivement les avances du PSG et de la Juventus pour pouvoir être disponible si jamais les Bleus se présentent à lui. Plus que jamais, le contexte est favorable. Et il semble être l’unique motif d’espoir d’une situation critique à tous les endroits. Certes, un miracle sportif est toujours possible, encore plus avec Didier Deschamps et l’extraordinaire génération dont il dispose.

Dans moins de trois semaines, Karim Benzema va soulever son premier Ballon d’Or, 24 ans après un certain… Zinedine Zidane. Si le Madrilène ne fait pas partie du rassemblement pour les rencontres de la fin septembre, il sera opérationnel pour la Coupe du Monde. Concurrencé par Neymar et Messi en très grande forme (et accessoirement Haaland, en feu avec Manchester City), Kylian Mbappé se voit poussé dans ses retranchements comme jamais et sera très attendu au Qatar. Et comme souvent, c’est au pied du mur que les Bleus parviennent à créer des authentiques exploits. Didier Deschamps se raccrochera à tout cela pour espérer accrocher une nouvelle étoile à la tunique frappée du coq. Dans le cas contraire, les portes s’ouvriront très grand pour Zinedine Zidane.

2021 © L-FRII MEDIA