Espagne : un nombre record de migrants depuis 10 ans

La migration clandestine des Africains vers l’Europe continue de prendre de l’ampleur malgré les énormes dangers liés à ce phénomène.

En seulement deux jours, plus de 1600 migrants ont débarqué sur les îles Canaries (Espagne). Un chiffre que les services espagnols de l’immigration n’avaient pas enregistré depuis dix ans.

Tout d’abord, un millier de personnes, réparties dans une vingtaine d’embarcations, a atteint samedi les îles de Grande Canarie, Tenerife et El Hierro. Puis, dimanche, d’autres bateaux ont accosté avec 600 autres migrants à leur bord.

« C’est compliqué d’avoir des chiffres exacts », explique Gerardo Santana, le chef de l’immigration et vice-président régional de la Croix-Rouge, « certes les bateaux sont localisés par les secours en mer et aussi par notre aviation, mais on est débordé face à l’afflux. Samedi soir, par exemple, on a localisé quatre bateaux qui approchaient des côtes. Puis, on en a aperçu un autre, et un autre…C‘est comme cela que ça se passe actuellement ».

Ces îles espagnoles se trouvent à seulement 100 kilomètres des côtes d’Afrique du Nord. Depuis janvier, plus de 11 000 migrants clandestins se seraient ainsi rendus aux îles Canaries, soit 7 fois plus qu’à la même époque en 2019.

L’Europe a décidé de réagir et la commissaire aux affaires intérieures, Ylva Johansson, vient de demander une augmentation des rapatriements des migrants qui ne remplissent pas les conditions nécessaires pour obtenir le statut de réfugié.

Plus d'articles
Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) au Togo, bientôt un forum sous régional à Lomé pour rectifier le tir