Etablissements scolaires privés : débusquer l’ivraie de la masse

Fondateurs-Ecoles-Togo

L’État togolais en vue de moderniser le système éducatif et améliorer la qualité de l’enseignement au Togo, a pris un arrêté ministériel le 3 septembre dernier fixant les conditions de création, d’ouverture et de fonctionnement des établissements scolaires privés sur le territoire national.

La commission centrale d’agrément du ministère de l’enseignement primaire et secondaire composée de pédagogues, statisticiens et techniciens génie civile mise en place à cet effet, a effectué ce vendredi une sortie inopinée dans cinq établissements de la ville de Lomé et de ses environs.

Pour le président de la commission Madjatom Bielo à l’issue de cette sortie, « Il y a certains établissements surtout deux visités qui ne répondent pas aux critères qu’on veut, vous avez vu les structures sanitaires. Pire encore, un professeur qui a mis un faux exercice au tableau, or ils sont en devoir comme cela. C’est pour montrer quoi aux enfants ? »

« C’est pour mettre l’accent sur le niveau des écoles que nous avons fait sortir le texte et demandé aux promoteurs de fournir les dossiers des enseignants. Seul le ministre est habileté à donner les autorisations à ceux qui le méritent (…) Nous avons donné un temps pour qu’ils se conforment. Le cas contraire, nous procéderons à la fermeture de certains établissements.» a-t-il précisé.

Cette visite débutée ce vendredi à Lomé va s’étendre à toutes les localités du territoire national. Le mois d’avril 2015 était le deadline donné aux établissements pour se conformer aux critères de l’arrêté ministériel avant la période des différents examens nationaux. Les établissements récalcitrants exposent leurs élèves à des risques de refus de leurs dossiers d’examen.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Guillaume Soro : « Aucun être humain ne détient la vie d’une nation »