Cyberattaque : 3 nord-coréens condamnés pour avoir volé 1,3 milliard de dollars aux USA

Cyberattaque, USA,

Ce mercredi 17 février, le gouvernement américain a annoncé l’inculpation de trois Nord-Coréens, pour de nombreuses cyberattaques perpétrées contre des entreprises et institutions financières, avec pour cible le secteur des cryptomonnaies, notamment, visant un pactole d’environ 1,3 milliard de dollars.

Selon le procureur fédéral John Demers, « Ces agents nord-coréens, en utilisant des claviers d’ordinateurs plutôt que des armes, en dérobant des portefeuilles informatiques remplis de cryptomonnaies plutôt que de sacs remplis d’argent liquide, sont les numéros un des braqueurs de banques dans le monde ».

D’après l’acte d’inculpation mis en lumière face à un tribunal de Los Angeles, les trois prévenus identifiés comme : Jon Chang Hyok, 31 ans, Kim Il, 27 ans et Park Jin Hyok, 36 ans. seraient membres d’une agence de renseignement militaire nord-coréenne connue pour être l’instigatrice de nombreux autres piratages informatiques.

La gravité de leurs infractions, commises sur une longue période, est « pharamineuse » et démontre « l’alliance croissante entre des responsables travaillant pour des Etats et des pirates hautement sophistiqués », a expliqué Michael D’Ambrosio, un directeur du Secret Service.

Pyongyang a déjà fait l’objet d’accusations relatives à une pléthore de cyberattaques de grande ampleur, pour illustration celle contre le piratage de Sony Pictures en 2014. Un accroc clamé par “Guardians of the peace(GOP), un groupe de pirates qui réclamait du studio de cinéma l’annulation de la sortie de “L’interview qui tue !“, une comédie mettant en scène deux journalistes approchés par la CIA pour assassiner Kim Jong Un.

 Avec L’Orient-Le Jour

Plus d'articles
Togo : Handicap International recrute (21 mars 2020)