Etats-Unis : exécution du premier condamné à mort de l’année 2020

Aux Etats-Unis, John Gardner a été condamné à la peine capitale depuis 2006 pour avoir abattu sa cinquième épouse qui, ayant été violentée voulait divorcer. Il a été exécuté le 15 janvier dans la soirée.

« Biens mal acquis » : 4 ans de prison et 30 millions d’euros d’amende requis contre Teodorin Obiang

 

Il était entré par effraction dans le domicile de sa femme à deux semaines du jugement, et lui avait tiré une balle dans la tête. Tammy Gardner avait succombé deux jours plus tard.

Belgique/Bruxelles : on en sait un peu plus sur la raison de la visite de Laurent Gbagbo dans un hôpital

L’homme de 64 ans, avait à son article plusieurs chefs d’accusation et avait été déclaré violent. Il avait déjà été en prison pour avoir tiré et tué sa deuxième épouse qui était enceinte. La troisième, il l’avait enlevé et passé à tabac la fille de celle-ci après avoir bénéficié d’une liberté conditionnelle.

Ce mari incitait sa femme à coucher avec d’autres hommes en échange de petits “services”

Ses derniers mots à l’égard de la famille étaient : « J’aimerais m’excuser pour la peine que j’ai causée. J’espère que vous trouverez paix et félicité et parviendrez à tourner la page. Je sais que vous ne pouvez pas me pardonner, mais j’espère que vous le ferez un jour ». Son décès a été prononcé à 18 h 36 (heure locale) suite à une injection létale.

C’était la première exécution cette année. 2019 avait connu 22 exécutions dont 9 au Texas.

Plus d'articles
Céline Dion : son dangereux régime pour perdre du poids dévoilé