in ,

États-Unis : il pirate les ordinateurs de son école pour miner des cryptomonnaies

Un génial hacker.

Le piratage était presque parfait et a duré durant plus de deux ans. Mais comme le révèle WRBZ, la police a fini par arrêter Carlos Munoz-Salazar, un étudiant de l’université de Louisiane. Il est soupçonné d’avoir piraté 169 ordinateurs de son université afin de miner des cryptomonnaies. Une combine qui lui aurait rapporté selon ses aveux 2.500 dollars, soit environ 1,3 million FCFA, entre juin 2018 et juillet 2020, date à laquelle il a été démasqué.

Ce petit manège aurait pu durer encore longtemps si un employé des services technologiques du campus n’avait pas trouvé une clé USB que cet étudiant de 25 ans avait laissée sur un des ordinateurs infectés par le malware en question. Ce virus lui aurait permis de prendre le contrôle des 169 ordinateurs à distance, sur lesquels il aurait installé un logiciel de « crypto mining ». Celui-ci lui a permis de miner des cryptomonnaies sur les appareils en question en toute tranquillité. Le malware a fini par être bloqué par l’université en juillet dernier.

La police a remonté la trace de Carlos Munoz-Salazar, qui avait utilisé ses identifiants pour se connecter à un autre ordinateur sur lequel avait été utilisée la clé USB en question. Le jeune homme aurait reconnu les faits qui lui sont reprochés mais on ne sait pas ce qu’il a fait de l’argent qu’il a « gagné » sur le dos de son université, ni quelle cryptomonnaie avait ses faveurs durant ces deux années de piratage.

Il devra répondre de près de 169 chefs d’accusation de falsification et de fraude informatique. La date d’un éventuel procès n’a pas été précisée par le média américain.

Avec Capital




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo / Sethlo : « Pikaluz est le premier artiste à m’effrayer sur un feat »

« Nous ne sommes pas des monstres », lance une femme interse3uée