Etats-Unis L’influenceur nigérian Hushpuppi cité dans une nouvelle affaire

Etats-Unis : L’influenceur nigérian Hushpuppi cité dans une nouvelle affaire de vol

Même derrière les barreaux et en attente du jugement pour ses affaires de cyber-criminalité, l’influenceur nigérian Hushpuppi, qui a plus de 2,5 millions d’abonnés sur Instagram, fait toujours parler de lui.

Cette semaine, la justice américaine a révélé que Ramon Abbas, de son vrai nom, serait aussi impliqué dans une nouvelle affaire criminelle en coopération avec un hacker nord-coréen.

Selon le département américain de la justice, le Nigérian de 38 ans aurait collaboré avec un Américano-canadien, Ghaleb Alaumary, et un hacker nord-coréen pour blanchir des fonds obtenus à partir d’un vol cybernétique perpétré dans une banque maltaise en février 2019.

Le co-accusé de Hush dans cette affaire, Ghaleb Alaumary, avait plaidé coupable et fourni les informations sur ses complices lors d’une audition devant la Cour de district des États-Unis à Los Angeles le 17 novembre 2020. La somme détournée avoisinerait 14 millions de dollars.

Cette nouvelle accusation s’ajoute à la longue liste des chefs d’accusations de cyber-escroquerie qui pèsent sur l’influenceur qui avait été arrêté fin juin 2020, alors qu’il est à Dubaï. En juillet dernier, il avait été extradé aux Etats-Unis.

Son procès qui devrait s’ouvrir en fin de l’année dernière avait été reporté au 4 mai 2021 en raison de la pandémie liée au Coronavirus.

“Si Abbas est reconnu coupable de conspiration de blanchiment d’argent, il sera condamné à une peine maximale de 20 ans de prison fédérale”, avait déclaré le ministère américain de la justice en juillet dernier.

Plus d'articles
AGOA : les Etats-Unis réintègrent la RDC