Etats-Unis : manifestations de partisans pro-Trump ; des bâtiments du Congrès évacués par la police

De plus en plus isolé, le président américain Donald Trump s’en est pris ce mercredi 06 janvier avec virulence à son propre camp républicain juste avant que le Congrès n’entérine la victoire de Joe Biden.

Les ténors républicains sont “faibles” et “pathétiques”, a-t-il lancé devant ses partisans sous un ciel chargé de lourds nuages, la Maison Blanche en toile de fond. De son côté, le vice-président américain Mike Pence a fait savoir qu’il ne s’opposerait pas à la certification de la victoire de Joe Biden, s’abritant derrière les “contraintes” de la Constitution.

“Nous n’abandonnerons jamais. Nous ne concéderons jamais”, a martelé Trump, quelques minutes avant que le Congrès ne débute l’enregistrement, lors d’une procédure purement formelle, le vote des grands électeurs en faveur de son adversaire démocrate.

Alors que des supporters de Trump manifestaient contre cette décision, la police a ordonné l’évacuation de plusieurs bâtiments du Congrès. Katherine Caldwell, 61 ans, venue avec son mari de l’Oregon, à l’autre extrémité des États-Unis, arbore fièrement un chapeau sur lequel on peut lire : “Trump est mon président”. 

“Ils ont volé nos élections”, martèle-t-elle, jugeant que le parti républicain a fait son temps et qu’il doit céder la place au “parti Trump”.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
L’écriture radiophonique : bien écrire pour informer