États-Unis : un homme meurt du coronavirus en plein vol

Tous les passagers d’un vol d’United Airlines entre Orlando et Los Angeles, sont activement recherchés par la Santé publique américaine. Un homme qui s’est avéré porteur de symptômes attribuables au coronavirus est mort à bord de ce vol commercial.

“Je connaissais les risques encourus en prodiguant une réanimation cardio-respiratoire sur une personne potentiellement atteinte du Covid, mais j’ai pris la décision de le faire malgré tout. J’ai parlé avec sa femme de son dossier médical et elle ne m’a jamais dit qu’il était positif. Elle m’a dit qu’il était prévu qu’il fasse un test à Los Angeles”, a raconté Tony Aldapa, infirmier qui a tenté de sauver l’homme. Mais ce fut en vain, car il est décédé raconte le New York Post.

D’après CNN, c’est lors de son transport en centre hospitalier que sa femme a mentionné aux ambulanciers qu’il présentait des symptômes liés à la COVID-19, notamment une perte d’odorat et de goût, a précisé la porte-parole de l’agence.

La gestion du cas à bord de l’avion n’a pas fait plaisir à certains passagers qui ont exprimé leur incompréhension. “On est tous restés assis pendant des heures à attendre pendant que vous nettoyiez son sang et ses microbes avec des lingettes humides. Est-ce comme cela que vous prenez soin de la sécurité et de la santé des gens ?”, a dit une femme s’adressant à United Airlines. Le personnel navigant a d’ores et déjà été placé à l’isolement pour une durée de 15 jours et les autorités tentent de contacter les autres passagers du vol pour les informer de la contamination de l’homme décédé.

“Sachant tout ça, je ne changerais rien à mes choix. Mais j’aurais pu me lever plus tôt. Sachant que j’avais la connaissance, l’entraînement et l’expérience pour aider, j’aurais pu ne pas rester assis si longtemps à regarder quelqu’un mourir”, a conclu Tony Aldapa.

Plus d'articles
Investi président d’Ukraine, l’humoriste Zelensky dissout le Parlement