Etats-Unis : un prisonnier libéré en raison du coronavirus se suicide

Un homme originaire de Virginie aux Etats-Unis, accusé de viol est mort de ses propres blessures par balle après avoir tué la  femme qui avait témoigné contre lui durant son procès. 

 

France : Un conducteur vole une bombe lacrymogène à 2 policiers et les asperge à bout portant (Vidéo)

Selon le site d’information Lindaikedji qui a rapporté les faits, Ibrahm Elkahlil Bouaichi, 33 ans, a été inculpé en 2019 pour viol, strangulation et enlèvement. Ces accusations lui avaient valu un emprisonnement sans caution à Alexandria. Il avait été accusé de viol par Karla Dominguez en octobre 2019 qui avait témoigné contre lui en décembre. Mais en avril 2020, Bouaichi a été libéré sous caution après que ses avocats aient affirmé que le coronavirus constituait un danger pour lui, ainsi que d’autres détenus.

Côte d’Ivoire : accusée d’avoir délaissé sa fille, Tina Glamour recadre ses détracteurs

Selon le Post, la police affirme que Bouaichi est retourné à Alexandrie le 29 juillet 2020 et a tué Dominguez devant son appartement. Suite à son forfait, le jeune homme de 33 ans est resté introuvable jusqu’au mercredi 5 août 2020, lorsque les marshals fédéraux et la police d’Alexandrie l’ont repéré et se sont lancés dans une poursuite en véhicule qui a abouti à un accident de voiture dans le comté de Prince George. Alors que la police s’apprêtait à l’arrêter, Bouaichi s’est tiré dessus. Emmené à l’hôpital pour y être soigné, il succombera à ses blessures le samedi 8 août.

Nigeria : un ancien soldat arrêté pour le meurtre d’un commissaire adjoint

 

Les avocats de Bouaichi, Manuel Leiva et Frank Salvato, ont déclaré dans un communiqué qu’ils étaient “certainement attristés par la tragédie que les deux familles ont subie ici”…

Plus d'articles
Mercato : La FIFA interdit… terrible nouvelle pour l’Olympique de Marseille