in

Etats-Unis : une pompière se fait licencier parce que trop sexy sur Instagram

Presley Pritchard, une pompière et secouriste américaine, a porté plainte pour licenciement abusif contre son ancien employeur, l’Evergreen Fire Rescue dans le Colorado, alléguant qu’elle a été licenciée en août en raison de son genre et de son activité sur Instagram.

Cheveux rouges et mini robe : Cardi B sort l’artillerie de séduction massive

En parallèle de son métier, Presley Pritchard tenait un compte Instagram sur le fitness, suivi par près de 140.000 abonnés, sur lequel elle faisait du placement de produits. Plusieurs collègues et des citoyens avaient fait part de leur préoccupation concernant le profil de la pompière, jugeant ses publications trop osées. Sur certaines, on la voit poser en uniforme de travail.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

My face when someone mentions how I’m “provocative” in professional attire ? – This post is for all the ladies out there making a difference, doing their jobs day in & day out. – Have you ever been asked why you wear makeup in uniform? Or why you brush your hair and care how it looks? Or why you tighten your pants “too tight.” Or been told that you are too “manly,” “too skinny,” “too small,” or “you’re provocative” because of your curves or way you look that you can’t help? – If you’re a female in this field, especially an attractive or curvy girl, you’re GOING TO be ridiculed. You’re going to be mocked, made fun of, talked about poorly, judged by looks. – Here’s the thing; when you genuinely love yourself and others and what you’re doing while radiating the love of Jesus & walking in your calling, the enemy WILL try to knock you down. Did you know the enemy only attacks things of value? He sees you walking in God’s calling for your life, helping and inspiring others, and he will do EVERYTHING in his power to prevent you, stop you, discourage you, and talk you out of things meant for you. He does this through words, judgmental unbelievers, temptation; the devil has a bag of tricks up his sleeve. Don’t give in. Don’t be discouraged. Don’t throw in the towel. Darkness cannot drive out darkness, only light can. So be a light to others. Keep shining. Keep doing you. Keep staying in your lane, inspiring, and making a difference. . . . . . #firefighter #firefighterworkouts #sweaty #ems #firefighterfitness #firefighterworkout #fitfirefighter #femalefirefighter #thinredline #fitfemalefirefighter #paramedic #fitforduty #womeninuniform #functionaltraining #medic #firstresponder #firedepartment #onduty #fitnessmotivation #mediclife #functionalfitness

Une publication partagée par Presley Pritchard (@presleykp.fit) le

Auprès de Vice, elle a raconté avoir été réprimandée de nombreuses fois par ses supérieurs à cause des tenues qu’elle portait à la gym et sur d’autres photos. Alors que ses collègues, à la tête de comptes Instagram similaires, n’ont jamais été inquiétés.

« C’était quotidien. C’était comme marcher sur des œufs. C’est très hypocrite. C’est nul. Les calendriers de pompiers sexy sont monnaie courante mais si c’était des femmes, tout le monde les traiterait de salope. Pour les mecs, c’est normal », a raconté l’ancienne pompière à Vice.

Banni d’Instagram, Booba a créé un nouveau compte supprimé dans la foulée

Son licenciement serait en partie dû à des photos en uniforme publiées sur son compte Instagram, brouillant la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle. Ses supérieurs lui auraient donné un délai de cinq jours pour les supprimer, alors qu’elle prétend avoir reçu l’autorisation de les mettre en ligne. L’Evergreen Fire Rescue n’a pas souhaité commenter l’affaire auprès de Vice.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box
Komi Bayédzè Dagoh, nouvel ambassadeur du Togo en Slovénie

Komi Bayédzè Dagoh, nouvel ambassadeur du Togo en Bulgarie

Nigeria : des chevaux comme moyen de transport à Lagos en lieu et place des moto-taxis