Ethiopie : une base militaire fédérale attaquée par le Front de libération du peuple Tigré

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a déclaré ce mercredi 4 novembre 2020 que le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), «a attaqué une base militaire fédérale».

Il a ainsi annoncé une réponse militaire contre le TPLF, le parti au pouvoir dans le Tigré, une région troublée d’Ethiopie.

«Nos forces de défense ont reçu l’ordre (…) d’assumer leur tâche de sauver la nation. Le dernier stade de la ligne rouge a été franchi. La force est utilisée dans la même mesure pour sauver le peuple et le pays», a déclaré Abiy Ahmed dans un texte posté sur Facebook et sur Twitter, marquant le début d’un potentiel conflit armé dans le pays.

Depuis des mois, les tensions entre Addis-Abeba et le TPLF ont empiré. Le Tigré a tout récemment défié le pouvoir fédéral en organisation ses élections législatives malgré le report exigé par ce dernier.

Similaires