in ,

Eunice Zunon : un juriste se prononce sur l’affaire, un arrêté ministériel à l’appui

Eunice Zunon fait la une ces derniers jours depuis que la belle dame a publié une vidéo d’elle avec quelques ongles cassés, et des bleus sur le corps, qu’elle attribue à une agression par la police burkinabé à l’aéroport de Ouagadougou lundi dernier, alors qu’elle s’apprêtait à prendre son vol pour Abidjan.

Dans les faits, c’est sa tenue qui était en cause. La web humoriste portait un short jugé trop court, par conséquent considéré comme un outrage à la pudeur, et les forces de l’ordre lui auraient demandé de changer sa tenue. Entre les “pro Eunice Zunon” et des avocats infaillibles dans leurs combats pour le respect des bonnes mœurs, la toile est devenue un champ de bataille. 

Au micro de TV5 Monde, le juriste burkinabé Wilfred Zoundi s’est prononcé sur le sujet avec à l’appui un arrêté ministériel.

Agression d’Eunice Zunon : l’artiste burkinabé Dicko Fils clarifie l’affaire

“Si l’on regarde l’arrêté de 1970 qui dit, est considéré comme mini-jupe ou mini robe, les vêtements féminins découvrant la jambe de plus de 8 centimètres au dessus du sommet du genou”. “Cette disposition date de 1970, mais dans la pratique elle n’est pas appliquée. Cependant, elle est toujours en vigueur parce qu’elle n’a pas été abrogée par une autre, a-t-il expliqué.

D’après Afrikmag, le Code Pénal burkinabé indiquerait que tout acte intentionnel contraire aux bonnes mœurs accompli publiquement constitue un outrage à la pudeur.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le code source de Windows XP fuite sur les réseaux 

Ligue 1 : Nantes dominé, Lille s’offre une belle victoire