in ,

Exil de Juan Carlos : pourquoi Elizabeth II suit de très près l’affaire

L’exil de Juan Carlos ferait-il des remous jusqu’au Royaume Uni ? Dans son pays, c’est en tout cas un sacré séisme : l’ancien monarque a décidé de quitter l’Espagne pour faciliter le règne de son fils alors qu’il est au cœur d’un scandale de corruption. Il est soupçonné d’avoir reçu une importante somme d’argent de l’Arabie Saoudite, cachée sur un compte en Suisse. La justice enquête actuellement et la reine Elizabeth suit de très près l’affaire pour une raison bien particulière : Juan Carlos fait partie de l’Ordre de la Jarretière, rappelle un article du Daily Mail, cité par le site Royal Central.

Exil de Juan Carlos : sa destination enfin révélée

L’Ordre de la Jarretière est l’ordre de chevalerie le plus haut placé au Royaume-Uni : une distinction donnée par la reine en personne qui est réservée qu’à un nombre très restreint de privilégiés. Parmi les heureux choisis, on retrouve certains monarques européens, comme la reine Margareth du Danemark ou le roi Harald de Norvège. En 1986, le roi Juan Carlos a reçu cette honneur. Lors d’une visite d’état en 2017, l’actuel roi Felipe a lui aussi été fait chevalier de l’Ordre de la Jarretière. S’ajoute à cela le fait que Juan Carlos a aussi reçu le collier de l’Ordre royal de Victoria, une récompense très prestigieuse.

Elizabeth II en colère contre Meghan Markle : « Elle ne peut pas avoir ce qu’elle veut ! »

Si jamais Juan Carlos se faisait arrêter par la justice espagnole, la reine se verrait dans l’obligation de le déchoir de ses honneurs, toute une symbolique que s’épargnerait bien Sa Majesté. Pour l’instant, Juan Carlos s’est évanoui dans la nature et les médias hispaniques tentent de déterminer le lieu de refuge du roi déchu. Selon certains, il serait caché dans une luxueuse suite à l’Emirates Palace Hotel d’Abu Dhabi. D’autres le disent en République dominicaine. Une chose est certaine, il a décidé de faire profil bas : le Palais royal refuse de communiquer sur ces spéculations.

Avec Gala.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Présidentielle américaine : un prévisionniste qui ne s’est jamais trompé, donne ses pronostics

Exil de Juan Carlos : sa destination enfin révélée