Fabolous : «Être rappeur est devenu le travail le plus dangereux d’Amérique»

Le monde du rap est bouleversé depuis un moment. Le danger rôde partout. «Être rappeur est devenu le métier le plus dangereux d’Amérique. Les hommes noirs survivent aux tranchées, aux batailles constantes dans un environnement de zone de guerre, font quelque chose d’eux-mêmes en tant qu’artistes, deviennent célèbres, gagnent des millions de dollars, changent de mode de vie et finissent toujours par mourir ou en prison », a indiqué sur Instagram le jeudi 10 décembre Fabolous. Et on peut dire que c’est vrai.

Déjà au début du mois de novembre, King Von a été assassiné lors d’une altercation avec l’équipage de Quando Rondo à Atlanta. Benny The Butcher a été abattu à Houston et Boosie Badazz alors qu’il assistait à la veillée du rappeur Mo3, lui-même abattu quelques jours auparavant.

Et plus récemment, Zoey Dollaz a reçu plusieurs balles le mercredi 9 décembre au soir. Il se rendait au club de strip-tease Booby Trap On The River de Miami. Il est actuellement dans un état stable, rapporte Afrique Showbiz.

«Les rappeurs sont les personnes les plus ciblées sur la planète Terre», avait écrit Fivio Foreign, faisant écho à un message similaire à Fab le mois dernier. «Ciblé par la police, par d’autres rappeurs, par les médias, par des civils et tout le monde a l’impression que nous n’avons pas tout ce que nous avons», a déploré le rappeur.

Similaires