in

Facebook aurait imaginé un smartphone inutilisable pour les gauchers

Dans son livre baptisé Facebook : The Inside Story, Steven Levy revient sur les temps forts du réseau social lancé en 2004 par Mark Zuckerberg. Parmi eux, un projet de smartphone – abandonné depuis, dont la principale fonction ne pouvait être utilisée que par les droitiers.

Coronavirus : trois innovations pour limiter la propagation de l’épidémie

A en croire Steven Levy, l’appareil a été imaginé en partenariat avec le designer Yves Behar, avec une particularité : sur sa tranche droite, une rainure permettait à l’utilisateur de faire défiler le contenu de l’écran grâce à un mouvement du pouce.

Une option probablement utile pour utiliser l’appareil à une main, mais qui avait comme principal défaut de rendre le smartphone inutilisable pour 10% de la population.

« Nous avons décidé de ne pas tenir compte des gauchers » aurait ainsi expliqué un ancien salarié de Facebook à l’auteur du livre.

Apple : l’iPhone 12 serait-il enveloppé de verre ?

Si ce produit n’a finalement jamais vu le jour, Facebook a tenté d’explorer l’univers du mobile à travers un partenariat avec HTC. En 2013, le HTC First se présentait comme le premier smartphone “optimisé pour Facebook”. L’appellation commerciale et le prix attractif de 100 dollars n’auront pas suffi à en faire un succès.

Pour rappel, Facebook n’est pas le seul membre des “GAFAM” – Apple mis à part – à avoir connu un échec sur le marché du smartphone.

Facebook paie des volontaires pour enregistrer leur voix

En 2014, Amazon lançait son Fire Phone, un appareil équipé d’une technologie 3D qui n’a jamais trouvé son public. Après de nombreuses tentatives successives, Microsoft a quant à lui abandonné l’idée de commercialiser des smartphones proposant une déclinaison mobile de Windows.

De son côté, Google mise actuellement sur sa gamme Pixel, dont les smartphones se distinguent par leur excellente qualité photo.



Mercato : Messi et Cristiano ensemble, le rêve fou de Beckham

Les personnes les plus vulnérables au coronavirus identifiées