in ,

Facebook lance un service de rencontre pour célibataire

Logo de Facebook

Projet phare dévoilé lors de la conférence de Facebook F8, le plus célèbre des réseaux sociaux a annoncé son propre service de dating.

« Se recentrer sur le privé », tel était le mot d’ordre de la nouvelle ligne de stratégie du groupe de Mark Zuckerberg lors de la conférence F8. Et alors que depuis un an Facebook entretenait le mystère sur son projet de service de dating, la firme vient enfin de présenter son projet baptisé « Secret Crush ». Si cette fonctionnalité s’inspire fortement de Tinder, Facebook s’est tout de même affranchi de toute réplication en insistant sur un trait cher à ses utilisateurs : le secret.

Facebook Dating se veut plus privé et tente d’exclure la peur du rejet.

« J’ai 2 000 amis Facebook, je ne suis pas meilleure amie avec chacun d’eux et il y a des chances pour que je matche bien avec l’un d’eux […]. La seule chose qui manque est de savoir si l’on est tous les deux intéressés pour être plus que des amis sans cette peur du rejet qui arriverait dans la vraie vie ».

C’est dans ce discours de Charmaine Hung, Chef de produit de Facebook Dating, que l’idée toute simple de Secret Crush est expliquée : si l’un de vos amis vous plaît secrètement, vous n’aurez qu’à le liker, mais ni lui ni ses amis n’en sauront rien tant qu’il ne vous aura pas lui aussi liké en secret. S’il y a « match », Messenger ouvrira automatiquement une conversation avec votre secret crush.

D’abord lancé en Amérique du Sud et en Asie, l’Europe attendra

Comme toute application de dating, le biais à craindre est que les utilisateurs swipent indéfiniment à droite pour voir qui les a secrètement likés. Mais Facebook a annoncé limiter à neuf le nombre de likes possibles par jour étendus aux amis, aux amis d’amis et, peut-être, aux inconnus.

Au-delà du « secret » du crush lui-même, la fonctionnalité semble ne rien proposer de bien nouveau, ni de bien différent d’applications comme Tinder. Mais l’on peut prévoir que cette fonctionnalité encouragera les utilisateurs à ajouter plus d’amis et à rester plus actif sur Facebook, bien qu’aucune monétisation de Secret Crush n’ait été annoncée.

Il faudra attendre encore quelque temps avant que ce service n’arrive éventuellement en France. Facebook vient d’abord de le lancer dans 14 pays d’Amérique du Sud et d’Asie. Seuls des résultats concluants encourageront la firme à étendre Secret Crush en Europe et aux États-Unis.



Real Madrid : à défaut de Pogba, Zidane opte pour Van de Beek

Paul Pogba au Réal Madrid ?, la réponse de Zinédine Zidane

Amat Cama, Richard Zhu, Fluoroacetate, concours

Technologie : un jeune Sénégalais remporte 219 millions de FCFA dans un concours