Faire du commerce, un facteur d’intégration régionale

faire-du-commerce-un-facteur-dintegration-regionaleUne réunion des ministres du Commerce de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est ouverte ce mercredi 07 décembre à Lomé.

Elle a pour objectif de valider les rapports élaborés, par les experts de la CEDEAO, ces 05 et 06 décembre, sur des questions d’importance capitale pour l’économie régionale.

Ces rapports fournissent des informations sur les requêtes des négociations commerciales soumises à la CEDEAO et l’état d’avancement de l’Accord de Partenariat Économique entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne (APE AO-UE), du processus de renégociation des concessions tarifaires des États membres de la CEDEAO à l’OMC et des négociations de la Zone de Libre Échange Continentale (ZELEC).

Elles faciliteront davantage la mission d’intégration de la CEDEAO.

Selon la ministre du Commerce Bernadette Legzim-Balouki, le souci de cette intégration est de « surmonter les obstacles que représente l’exiguïté des marchés nationaux en permettant à nos producteurs de réaliser des économies d’échelle et de bénéficier de la mise en place d’infrastructures au niveau régional ; de resserrer les liens commerciaux entre nos pays avec l’élimination effective de toutes les barrières à la libre circulation des marchandises et services et d’harmoniser les cadres réglementaires y afférents. »

Accédez au discours de la ministre togolaise du Commerce

Plus d'articles
Togo / Coronavirus : la plage de Lomé retrouve ses couleurs