Fally Ipupa : ''J'ai connu la mère de mes enfants quand je n'étais rien'', l'artiste émeut la toile avec ce discours
Crédit Photo : Afrikbuzz

Fally Ipupa : ”J’ai connu la mère de mes enfants quand je n’étais rien”, l’artiste émeut la toile avec ce discours

Le succès a beaucoup d’amis mais la galère a beaucoup d’ennemis. C’est pour cela que lorsqu’une personne nous soutient au moment où tout va mal, la meilleure des choses est de lui en être reconnaissant.

Dans une interview, Fally Ipupa a témoigné son amour et sa gratitude à l’égard de cette femme qui a toujours été présente pour lui quand ça n’allait pas. Il a fait des révélations sur tout le bonheur que cette femme lui a offert, une femme qui est d’ailleurs devenue la mère de ses enfants.

L’intégralité du message :

J’ai connu la mère de mes enfants quand je n’étais rien du tout, juste un jeune de bandal, un petit musicien amateur de kibinda, J’étais tout maigre avec ma voix et mon petit accent nasale.

Ses proches me surnommaient ” PUKU “(petite souris), ils disaient que je n’étais pas un bon mec pour Nana. Et elle n’arrêtait pas de rire, en répondant : “botika star na nga” (laissez ma star tranquille).

Elle m’a vivement encouragé quand je chantais dans le quartier, elle me fixait droit dans les yeux avec un sourire. À un moment, elle s’est mise à me fixer du regard sans rien dire… C’est là que j’y ai vu, un jeu d’une femme amoureuse devant moi.

Je me suis mis également à soutenir son regard en chantant et en dansant, et elle aussi n’arrêtait pas de danser et de chanter mes chansons, elle voyait toujours le bon côté de moi.

À cette époque là, elle était la gérante à Gombe. Elle y travaillait avec les blancs belges, et s’habillait tellement cher en haute couture (Gianni Versace etc.). Elle voyageait tout le temps en faisant des va-et-vient entre Paris, Bruxelles, Kinshasa.

Parfois, quand elle me voit avec un gondo na lipapa (culotte et babouche), elle ne me renie pas. Elle me dépanne un peu avec de l’epakolos (l’argent) pour que je puisse m’acheter des fringues.

Elle se souciait de moi et me demandait “Tu as faim? Que je t’achète à manger?”; et moi timide que je suis, je faisais un peu genre… Je répondais toujours la même chose “Te..eloko te” (Non merci, je n’ai besoin de rien), alors que j’avais réellement faim.

Aujourd’hui, sa patience est récompensée, Je lui renvoie l’ascenseur. Elle est désormais la femme de ”El Professor Fally Ipupa”, le seul artiste congolais le plus titré mondialement. Et moi je suis amoureux de la plus généreuse, la première personne qui a cru en moi, l’adorable femme, celle qui remplace ma mère, ma vie, la plus belle au monde. C’est la mère de mes enfants.
Bafana love !”, a-t-il déclaré.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Cristiano Ronaldo : le Portugais sort du silence après la défaite des reds en LDC (photo)