>

Faux seins gigantesques, mini-jupe… Une enseignante transgenre provoque un tollé sur la toile

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Une professeure transgenre a suscité une grosse polémique aux États-Unis en raison de son apparence jugée « clownesque et déplacée » dans un cadre scolaire. Sur la toile, des photos la montrant dans diverses tenues, avec des mamelons proéminents faciles à discerner à travers les vêtements sont devenues virales.

Cependant, les autorités scolaires d’Oakville soutiennent la professeure de menuiserie dont les enseignements sont irréprochables. C’est en 2021 qu’elle a commencé s’identifier comme une femme. Le conseil scolaire a refusé d’identifier l’enseignante transgenre.

D’après le Toronto Sun, certains élèves perturbés ont refusé de se présenter à ses cours. « Les jeunes ici ne pensent certainement pas que c’est normal… mais dans les faits, nous ne pouvons rien dire », a tweeté un élève.

La présidente du conseil scolaire de la localité a également confirmé qu’il y a eu des plaintes à son égard. Néanmoins, le conseil scolaire fera tout son possible pour qu’elle « soit protégée », et qu’elle peut continuer à dispenser ses cours malgré les controverses.

« Cette enseignante est une enseignante extrêmement efficace ». La protection des « droits de genre » est « la position adoptée par la commission scolaire et elle soutient l’enseignant », a fait savoir Margo Shuttleworth.

Mais tout le monde n’est pas de l’avis des autorités scolaires, comme cette avocate en droit du travail interviewée par le Toronto Sun.

« La tenue me paraît sexiste, à cause du caractère exagéré de ces seins aux tétons saillants. Je pense que beaucoup de jeunes femmes à l’école ne se sentiraient pas seulement mal à l’aise, elles se sentiraient moquées », a déclaré l’avocate Sunira Chaudhry.

Elle a également insisté sur le fait qu’une école devrait également intervenir « si un enseignant arrivait avec des seins naturels, des mamelons saillants, un haut décolleté et sans soutien-gorge ».

Pour beaucoup, le fait que l’enseignante soit transgenre n’est pas un problème, c’est plutôt son accoutrement qui est mis en cause.

2021 © L-FRII MEDIA