La connexion entre Antoine Griezmann (28 ans) et Lionel Messi (32 ans) n’est pas encore bien rodée au Barça. Malgré quelques éclairs entre les deux joueurs, il reste une marge de progression énorme face à leur talent.

En Ligue des Champions encore cette semaine, sur plusieurs situations, ils se sont “oubliés”, préférant l’option individuelle ou servir un autre coéquipier. Une statistique est même sortie à ce sujet. Après 4 matches de Coupe d’Europe, les deux hommes n’ont échangé que 18 passes.



Juventus : Cristiano Ronaldo en mode ‘sauveur’

Valverde lui-même avait reconnu après le nul concédé face à Prague (0-0) qu’il existait quelques difficultés. « Il s’adapte à notre équipe. Ce n’est pas facile. Il a des qualités qui peuvent nous aider. Il nous aide beaucoup défensivement et il peut nous donner plus. » Face à Messi, Griezmann semble un peu inhiber. Contraint à une position un peu bâtarde sur le côté gauche, c’est celui des trois de devant à devoir effectuer le plus d’efforts défensifs.

Valverde voit aussi des difficultés entre les deux joueurs

A nouveau face à la presse ce vendredi, à la veille de la réception du Celta au Nou Camp,, l’entraîneur du Barça en a remis une couche sur cette difficile connexion entre les deux hommes.

« On en parle beaucoup et c’est plus simple qu’il n’y paraît. Je comprends que Griezmann soit habitué à un jeu un peu différent du nôtre. L’Atlético a des joueurs qui, lorsqu’ils récupèrent le ballon, cherchent à jouer dans le dos. Quiconque fait un appel a besoin d’une passe » entame le technicien catalan, avant de détailler les axes de travail de son équipe.

Fuites sur le Ballon d’or 2019 : un nom revient sur le tapis

« Dans notre cas, nous essayons de développer quelque chose en plus. Nous devons attendre pour prendre le temps de décrocher et de faire l’appel. Griezmann est généreux en cela et on doit trouver ce moment opportun. Griezmann doit s’habituer à décrocher, et ses partenaires à le trouver. Neymar a également connu ça la première année, parce que c’est difficile, mais lorsque vous trouvez la bonne entente, le collectif tourne. » Moralité, le Français doit encore patienter avant de trouver sa place. Faut-il encore qu’on veuille bien de lui…

Avec FootMercato