FC Barcelone : Koeman s’apprête-t-il à partir ?

Le FC Barcelone n’est pas encore au bout de ses peines. Après la perquisition des locaux qui a fait grand bruit ce lundi 1er mars , cette fois, c’est au tour du coach Ronald Koeman de créer une polémique. Il estime que son équipe court à sa perte si son avenir n’est pas scellé rapidement.

Ronald Koeman est lié au FC Barcelone jusqu’en 2022. Malgré cet engagement, le coach néerlandais n’est pas sûr de rester au club très longtemps. Il n’est même pas certain de finir la saison, vu qu’un remaniement de la direction en place est prévu pour la semaine prochaine avec la tenue des élections présidentielles . La situation est particulière, mais l’intéressé ne s’en souci pas. Ou, du moins, il donne l’impression de ne pas le faire.

« Jusqu’au dernier jour au Barça, je ferai de mon mieux »

Ce mardi 2 mars, en conférence de presse, Koeman a été interrogé sur son avenir. Il lui a été demandé s’il voyait son futur à Barcelone. Sa réponse a été assez loufoque : « Je n’ai parlé à personne. Nous devons attendre qui sera nommé comme président et son plan. Mais si je ne vois pas d’avenir important pour moi ici, alors nous allons avoir des problèmes, car j’ai encore un an sur mon contrat », a-t-il déclaré.

Jusqu’ici, le Barça a connu une campagne assez mitigée. Corrigée 4-1 par le PSG il y a deux semaines, la formation catalane est sur le point de se faire sortir de la Ligue des Champions. Ce n’est pas très reluisant mais Koeman veut croire en des jours meilleurs.

« Dans tous les clubs, il y a des moments difficiles et compliqués. Il est vrai que beaucoup de choses se sont passées cette saison, mais nous sommes heureux et nous nous battons pour gagner des choses. L’important, c’est le terrain et les matchs. Je suis au meilleur endroit pour moi, malgré les problèmes qu’il y a. Jusqu’au dernier jour, je ferai de mon mieux pour le Barca, que ce soit dans un an ou cinq », a conclu le coach batave.

Avec Football365

Plus d'articles
France : Emmanuel Macron trahi ; son ancien ami Gérard Collomb règle ses comptes