FC Barcelone : Messi a enfin trouvé son nouvel associé

Quelques temps après avoir perdu son fidèle lieutenant d’attaque Luis Suarez, parti à l’Atlético Madrid, Lionel Messi a peut-être bien, enfin trouvé, le remplaçant de l’Uruguayen.

Il s’est passé quelque chose, mardi soir, à Valladolid. Le FC Barcelone ne l’a pas simplement emporté facilement (0-3, 15e journée de Liga). Lionel Messi, buteur et double passeur décisif, a affiché un sourire qu’il n’arborait plus depuis quelques semaines. Et la presse espagnole dans son ensemble croit savoir pourquoi : La Pulga, qui a vu partir Neymar puis Luis Suarez, a trouvé en Pedri, auteur d’une brillante offrande du talon sur le but de l’Argentin, un nouvel associé idéal pour continuer à martyriser les défenses de Liga.

« Pedri danse, Messi sourit », résume Sport. Même son de cloche pour Mundo Deportivo : « Pedri à la table de Messi, ils forment une paire magique, Messi a trouvé en lui le partenaire qui peut lui rendre le sourire ». « Pedri est le sourire de Messi », ose As. « Messi s’amuse avec Pedri », s’exclame ABC. Marca va même encore plus loin : « Pedri réussit l’impossible, parler le même langage que Messi ». « Pedri interprète le football de Messi et du Barça comme s’il le connaissait par cœur », analyse El Pais. Pour El Mundo, « Messi a adoubé et béni Pedri ». N’en jetez plus !

La presse espagnole dithyrambique

Clément Lenglet, buteur mardi soir, trouve aussi que ces deux-là s’entendent particulièrement bien. « C’est un joueur qui joue avec sa tête, il n’a pas un physique d’athlète de haut niveau, mais il pense plus vite. Avec Leo, ils ont un feeling spécial, parce que ce sont deux joueurs différents », a confié le défenseur international tricolore au sortir de la rencontre, repris par son entraîneur Ronald Koeman. « Les bons joueurs s’entendent toujours sur le terrain », a glissé le Néerlandais avant de poursuivre.

« C’est un très bon joueur dans cette position axiale entre les lignes, il a une bonne connexion avec Leo et les autres. Il travaille beaucoup sans ballon et est important pour l’équipe. Il est à l’aise sur le terrain », a-t-il indiqué. Et les louanges ne se sont pas arrêtées là. Car il n’y a pas que la capacité à activer Messi qui plaît chez Pedri, arrivé en provenance de Las Palmas cet été. « Pedri ne joue pas au football, il danse avec des mouvements chorégraphiés. De l’élégance pure. Et toujours avec du sens, à la recherche de l’efficacité », analyse Sport, qui lui a accordé un 9/10.

Antoine Griezmann, le grand perdant ?

MD est également conquis, l’ayant tout simplement élu homme du match. « Pedri, un leader de 18 ans sensé et génial. Il a assumé la responsabilité de porter le jeu offensif du Barça, à seulement 18 ans. Pedri est un génie sensé, qui joue toujours intelligemment, prenant des risques quand il le faut, n’hésitant pas à casser des lignes », peut-on lire dans les colonnes du journal espagnol, qui pose désormais la question de l’avenir de certains cadors au sein du onze titulaire face à l’apparition de ce phénomène, validé par le n° 10.

On pense évidemment à Philippe Coutinho, que le Barça souhaite visiblement vendre avant de devoir régler un chèque supplémentaire à Liverpool, mais aussi et surtout à Antoine Griezmann. Resté sur le banc tout au long de la rencontre face aux Pucelanos, l’international tricolore (86 sélections, 33 buts) n’a que très rarement affiché la même complicité sur le pré avec son capitaine que le jeune international Espoir espagnol (4 sélections). Le champion du monde 2018 a donc peut-être du souci à se faire…

Avec Foot Mercato

Plus d'articles
Coronavirus : Twitter renforce ses mesures contre la désinformation