Fermeture de la frontière Nigeria-Bénin : le milliardaire Aliko Dangote serait-il à l’origine de la situation ?

C’est un secret de Polichinelle. Le milliardaire nigérian, Aliko Dangote, l’homme le plus riche du continent, n’est pas très enchanté d’avoir le Bénin comme voisin en ce qui concerne les affaires.

Lire aussi : Le jeune Ansu Fati félicité par Lionel Messi ; l’Afrique tient-elle sa nouvelle pépite ?

En juin 2019, il avait déclaré publiquement qu’« aucun pays ne peut survivre avec un voisin comme le Bénin », dont le « principal travail est de faciliter la contrebande ». Il s’était plaint de cette situation à Buhari, dont il est proche. Lequel s’en était ensuite ouvert à Talon.

Lire aussi : Obsèques de Dj Arafat : le geste noble de Didier Drogba pour ses enfants

Mais depuis le mardi 20 août dernier, le Nigeria a fermé le poste-frontière de Seme, qui le sépare du Bénin. Le motif officiel de cette décision est le lancement d’Ex-Swift Response, une opération de sécurité, sous la houlette du conseiller à la sécurité nationale.

Lire aussi : Togo : le programme officiel des obsèques de Jimi Hope annoncé

A en croire le magazine Jeune Afrique, Patrice Talon, le président béninois, aurait, dès le lendemain, écourté ses vacances et se serait rendu à Abuja afin de s’entretenir avec Muhammadu Buhari, son homologue nigérian, à Aso Rock.

Lire aussi : RDC : les discrets conseillers de l’ex-président Joseph Kabila

Ce dernier lui aurait demandé de prendre des mesures concrètes en vue de lutter contre la contrebande et la réexportation de marchandises étrangères sur le sol nigérian (voitures d’occasion, riz, huile, volailles…).

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Rumeur de disparition du corps de DJ Arafat ; la réaction de la direction de la morgue

Le Présidents Talon et Buhari mettent en exploitation le poste de contrôle juxtaposé Sèmè-Kraké (photos)
Talon et Buhari lors de l’inauguration du poste frontière de Seme-Krake

Mais avant cet entretien, le 13 août, Buhari avait réuni ses collaborateurs pour évoquer ce sujet, avant que Geoffrey Onyeama, son ministre des Affaires étrangères, n’informe l’ambassade du Bénin de la fermeture imminente de la frontière, révèle le journal.

Lire aussi : Cliniques privées au Togo : les tarifs des prestations augmentent dès septembre  2019

Les griefs du géant nigérian envers le voisin béninois

Selon le magazine Jeune Afrique, plusieurs griefs motivent cette fermeture, qui, selon les sources officielles, durerait trois (3) semaines.

Avant la déclaration de juin d’Aliko Dangote, le milliardaire, à la tête de cimenteries et très actif au Togo et au Ghana, avait déploré que ses camions qui transitent par le Bénin soient surtaxés à la frontière.

Lire aussi : Togo : Sheyi Emmanuel Adebayor s’est engagé avec un nouveau club !

Abuja nourrit d’autres griefs à l’égard de Cotonou. Les autorités béninoises ont par exemple accusé des ressortissants nigérians d’avoir été les instigateurs des violences qui ont émaillé les manifestations du 1er mai.

Autre pomme de discorde : en décembre 2017, le régulateur béninois des télécoms a retiré sa licence mobile à l’opérateur nigérian Glo Mobile, filiale de Globalcom, à la suite d’un différend portant sur les conditions de renouvellement de cette licence.

Plus d'articles
Togo / IFAD d’Elavagnon : voici les conditions d’admission