in ,

Fermeture des frontières nigérianes : Buhari ajoute de nouvelles raisons à sa décision

Le Président nigérian, Muhammadu Buhari, et son homologue du Ghana, Nana Akufo-Addo, se sont rencontrés ce lundi 20 janvier à Londres en marge du Sommet d’investissement Royaume-Uni-Afrique 2020.

Nigeria : Abuja accuse le Bénin et le Niger de mauvaise foi

Selon Beninwebtv, les deux hommes ont discuté de la question épineuse de la fermeture des frontières terrestres du Nigeria et Buhari a apporté de nouveaux arguments pour justifier la fermeture de ses frontières terrestres avec ses voisins.

Buhari a indiqué que la fermeture des frontières nigérianes n’est pas seulement due au fait de la contrebande de produits alimentaires, en particulier le riz, au Nigéria, mais également au fait que des armes et des munitions, ainsi que des drogues dures, étaient transportées au Nigéria. Il souligne donc qu’il ne pouvait pas rester à regarder les jeunes être détruits par des drogues dures bon marché et compromis la sécurité causée par un afflux effréné d’armes légères.

Passage du FCFA à l’ECO : « Macron a réussi à diviser les Etats de la Cedeao »

«Lorsque la plupart des véhicules transportant du riz et d’autres produits alimentaires à travers nos frontières terrestres sont interceptés, vous trouvez des drogues dures bon marché et des armes légères sous les produits alimentaires. Cela a des conséquences terribles pour n’importe quel pays », a déclaré le président Buhari, regrettant les dégâts « économiques négatifs » causés par la fermeture partielle aux pays voisins.

Selon un rapport de Premium Time, cité par la source, Buhari a déclaré que la région du Sahel était inondée d’armes légères, ce qui représente de graves problèmes de sécurité au Mali, au Tchad, au Burkina Faso, au Niger et au Nigéria. « Nous sommes en fait les plus grandes victimes », a-t-il déploré.

Nigeria : Buhari apporte son soutien à l’ex-président Goodluck Jonathan après l’attaque armée de sa maison

A quand la réouverture ?

Concernant le calendrier de la réouverture des frontières, indique la source, le président Buhari a déclaré que cela ne se produirait que lorsque le rapport final d’une commission mise en place sur la question aurait été soumis et examiné. «Nous allons régler les choses. Nos agriculteurs, en particulier ceux qui cultivent du riz, ont maintenant un marché et sont heureux, et nous sommes également préoccupés par les drogues dures et les armes. Une fois que le comité aura formulé ses recommandations, nous siégerons et les examinerons », a déclaré le président.

Le président Akufo-Addo, tout en montrant sa compréhension de la nécessité pour le Nigeria de protéger ses citoyens, a plaidé pour « un processus accéléré, car le marché nigérian est important pour certaines catégories de gens d’affaires au Ghana ». Notons qu’au-delà du Ghana, la fermeture des frontières du Nigeria, affectent également les Etats voisins directs comme le Bénin, le Niger et le Cameroun et le Tchad.

Netflix prépare un documentaire consacré à Neymar

France : 26 kg de cocaïne découverts dans un chargement de bananes