in

Fifagate : Gianni Infantino se pliera à toute décision de la Commission d’éthique

Depuis quelques mois, de hauts fonctionnaires de la FIFA sont visés par des enquêtes judiciaires. Le président de la Fifa, Gianni Infantino n’est pas épargné. Il est accusé d’« abus d’autorité », de « violation du secret de fonction » et d’« entrave à l’action pénale ». Le président de la FIFA « respectera toute décision de la Commission d’éthique » de l’instance, a assuré ce lundi 3 août 2020, le secrétaire général adjoint de la Fédération internationale de football.

Football : La Pro League s’oppose aux nouvelles recommandations de la FIFA

 

Dimanche, la Fifa avait indiqué que son président continuerait d’exercer ses fonctions malgré la procédure pénale le visant. Ce lundi, M. Bell a répété qu’il n’existait « aucun élément factuel » pour justifier l’ouverture de cette procédure, « à moins que rencontrer le procureur soit devenu un crime ».

Côte d’Ivoire : Hamed Bakayoko dévoile son gouvernement

 

Plusieurs rencontres informelles entre ce magistrat et Gianni Infantino, survenues entre 2016 et 2017, avaient été révélées dans la presse et notamment par les Football Leaks en 2018, éveillant des soupçons de collusion. La Commission d’éthique de la Fifa a depuis quelques années prononcé plusieurs suspensions provisoires contre de hauts dirigeants visés par des procédures judiciaires.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Jennifer Lopez : sans maquillage, elle prend un selfie au saut du lit

Cyclisme / Tour de France : le départ depuis Copenhague reporté à 2022