Festival de Cannes/Atlantique : la sénégalaise Mame Bineta Sané, l’héroïne de 19 ans revient sur ses débuts dans le cinéma

Le film Atlantique, de la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop, a obtenu le Grand Prix du Festival de Cannes samedi 25 mai 2019. Dans ses remerciements, la cinéaste a eu une pensée particulière pour les « rues de Dakar » où a été tourné son long-métrage. Des rues dont sont également originaires, les acteurs du film ainsi que l’héroïne Mame Bineta Sané.

Mame Bineta Sané, qui tient le rôle principal dans le film Atlantique, habite dans la banlieue de la capitale sénégalaise. Samedi, la jeune femme de 19 ans a appris la nouvelle et fêté le prix à Thiaroye-sur-Mer, dans la petite maison familiale.

« Aujourd’hui, je suis très heureuse. Je remercie le Bon Dieu et je prie pour que tout cela continue. Je remercie également mes parents. C’est grâce à eux si j’en suis arrivée là », confie l’actrice.

Celle qui se destinait à devenir mannequin a rencontré par hasard Mati Diop. C’est dans une petite rue du quartier de Thiaroye Cinéma – ça ne s’invente pas – que la réalisatrice a fait la connaissance de la jeune fille.

« Mati a cru en moi », confie Mame Bineta Sané au sujet de la réalisatrice. « Elle m’a encouragée tous les jours », « a pris du temps pour me mettre à l’aise et pour que je me familiarise avec la caméra », dit-elle encore.

« À une semaine du début du tournage, on devait répéter sur une scène particulièrement importante pour mon personnage », se rappelle l’actrice. Et d’ajouter : « Je n’avais jamais fait ça avant. »

C’est lorsque Mame Bineta Sané a réussi cette première scène, dit-elle, qu’elle a « gagné en confiance pour la suite du film ». Depuis la fin du tournage, il y a un an, elle souhaite maintenant poursuivre sa carrière d’actrice.

Avec RFI

Plus d'articles
Côte d’Ivoire : acculé par l’opposition, Alassane Ouattara reçoit un grand soutien