Finale CAN 2019 : l’arbitre Alioum donne des explications sur le penalty annulé

L’arbitre camerounais Alioum Alioum fait l’objet de vives critiques suite à la finale de la CAN 2019 remportée par l’Algérie contre le Sénégal. Son arbitrage a été décrié sur plusieurs plateaux. Un penalty annulé, pas de sanctions suite aux nombreuses fautes des Algériens, pourtant il ne retient qu’un seul fait !

Lire aussi Les tâches de Drogba et Eto’o définies à la CAF

Au micro d’une radio locale rapporté par wiwsport, il s’est confessé.

Quelle serait la plus forte image de cette CAN pour vous ?

Je peux dire que c’est l’image du penalty, de la finale (il sourit). C’est la seule image qui me préoccupe.

Vous en riez presque ? Dites nous s’il y a eu penalty ou pas?

Effectivement, il y a eu main dans la surface de réparation. Quand il y a main dans la surface de réparation, il y a penalty effectivement. Dieu merci, nous avons une assistance vidéo qui rectifie les choses. C’est cela l’importance.

Mais qu’est ce que la VAR vous a fait remarquer que vous n’avez pas noté avant ?

C’est que nous avons pris cette décision mon assistant et moi. Il m’a donné, il m’a filé l’information qu’il y avait main et moi aussi de ma position, de profil, j’avais une idée de main. Mais on ne savait pas vraiment si cette main était anormale et s’était décollée du corps. J’ai pris la décision de siffler un penalty, mais après l’assistant de la vidéo m’a envoyé voir l’image. Arrivé l’image en même pas une minute, j’ai revu l’image et je suis revenu sur ma décision. Il n’y avait pas penalty, la main était décollée du corps.

Lire aussi Mercato : Adebayor annoncé dans un ancien club de Didier Drogba

Très souvent, lorsqu’il y a une situation litigieuse sur le terrain, on devrait montrer au moins 3 plans. Mais on ne montrait qu’un seul plan. Es ce que le fait de ne montrer qu’un seul plan vous a beaucoup aidé ?

Étant spécialiste, dès que j’ai vu le premier plan qu’on m’a montré, cela m’a suffi. On m’a montré, mais j’ai vu un seul et c’est fini.

Dites-nous, lorsque vous allez vers la VAR, vous prenez du temps, on vous sent quelque peu dubitatif, il y a un petit doute. Es ce qu’il y’a quelqu’un qui vous chuchote la décision à l’oreille ?

Non-non non. La décision revient à l’arbitre. C’est l’arbitre qui donne la décision, ce n’est pas la VAR. La VAR vient juste en appui, elle te donne l’information.

Donc vous certifiez ce matin, vous le martelez, vous avez pris cette décision dans votre intime conviction.

Oui effectivement. Effectivement.

Lire aussi La date définitive du combat de Booba et Kaaris dévoilée

À la fin du match, es ce qu’il n’y a pas deux ou trois Sénégalais qui vous ont trouvé dans les vestiaires pour échanger des mots avec vous ?

Pas du tout, non.

Plus d'articles
Ligue 1 : Le Paris-SG officiellement sacré champion