Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

> >

Fiston Mwanza Mujila remporte le prix Etisalat de littérature 2015

Facebook
Twitter
WhatsApp
(G-D) Fiston Mwanza Mujila, lauréat du prix Etisalat 2015 de littérature ; Kole Omotoso et Margaret Busby, mécènes du prix Etisalat ; Matthew Willsher, président directeur général d'Etisalat Nigeria, et Prof. Ato Quayson, président du jury du prix Etisalat de littérature
(G-D) Fiston Mwanza Mujila, lauréat du prix Etisalat 2015 de littérature ; Kole Omotoso et Margaret Busby, mécènes du prix Etisalat ; Matthew Willsher, président directeur général d’Etisalat Nigeria, et Prof. Ato Quayson, président du jury du prix Etisalat de littérature

Le poète et romancier congolais Fiston Mwanza Mujila a remporté le mois de mars dernier, le prix Etisalat de littérature 2015 pour son premier roman, Tram 83 écrit en français, traduit en anglais par Roland Glasser et publié par Deep Vellum.

L’auteur de 35 ans est le premier écrivain francophone à remporter le prestigieux prix Etisalat, le premier prix panafricain récompensant les premiers ouvrages de fiction d’auteurs africains.

La victoire de Fiston Mujila a été annoncée par le président du jury, Ato Quayson, lors de la cérémonie de remise des prix organisée à l’Intercontinental Lagos Hotel à laquelle ont assisté plus de 30 millions de téléspectateurs dans toute l’Afrique grâce à la retransmission en direct sur Hip TV. L’évènement a également été retransmis en direct sur Internet.

Mujila a reçu un chèque de 15 000 £ (environ 20 000 €), un Meisterstück Montblanc orné d’une gravure ainsi qu’un iPhone 6S. Il aura également la possibilité de prendre part à la Etisalat Fellowship, d’une valeur de 13 000 £ (environ 17 000 €), à la prestigieuse université d’East Anglia, au Royaume-Uni, sous la houlette du professeur Giles Foden.

Tram 83 raconte les péripéties de Lucien, un écrivain idéaliste happé par le monde dystopique de son ami Requiem, un gangster qui règne sans pitié sur la vie nocturne extravagante, scandaleuse et libertine d’une ville-état sécessionniste. Le titre Tram 83 est le nom de la boîte de nuit située au cœur de cette ville en ruine, dans laquelle évoluent Requiem et sa bande de personnages hauts en couleur.

Né à Lubumbashi, en République Démocratique du Congo, en 1981, Mujila a étudié la littérature et les sciences humaines à l’Université de Lubumbashi. Il réside aujourd’hui à Graz, en Autriche, où il prépare un doctorat en langues romanes. Il a remporté de nombreuses accolades pour ses talents d’écrivain, dont une médaille d’or aux 6e Jeux de la Francophonie à Beyrouth ainsi que le prix du meilleur texte de théâtre (Théâtre d’État de Mayence) en 2010. Ses écrits font écho à la volatilité du climat socio-politique congolais depuis l’indépendance du pays.