Foncier : le Togo reçoit l’appui de la Banque mondiale

Ce jeudi 9 mai, un atelier sur l’accès au foncier urbain au Togo s’est ouvert à Lomé. L’étude du foncier en milieu urbain et périurbain au Togo, la perspective du grand Lomé est réalisée par la banque mondiale en appui à la gouvernance foncière au Togo.

Il s’est agi de permettre aux différents acteurs d’échanger sur le rapport provisoire issu de la revue du secteur foncier en milieu urbain, centré sur le cas du grand Lomé. Après plus d’une année de recherches et d’enquêtes sur le terrain, les consultants partagent ainsi les résultats avec les acteurs du domaine.

Lire aussi: L’UNESCO édifie le Togo sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Le marché foncier, selon la banque mondiale, doit fonctionner de manière efficace afin de contribuer au développement du pays. Il doit également promouvoir l’équité sociale en facilitant l’accès à la propriété pour tous les ménages y compris les plus modestes.

Pour ce faire, l’instance mondiale recommande une planification urbaine, la programmation urbaine, le développement des villes afin de freiner l’étalement urbain. Elle souhaite aussi une forte implication de la chefferie traditionnelle et des collectivités locales et fondamentales.

Lire aussi: Des substances toxiques et cancérigènes retrouvées dans des couches bébés

En outre, cette étude contribue à l’efficacité de nombreux domaines participants à la croissance de la paix tels que le secteur privé, le logement et l’accès aux services.

L’atelier a pour finalité d’instaurer une nouvelle forme de gouvernance foncière, d’alléger les procédures d’obtention du titre de propriété et de faciliter l’accès au logement décent pour la population.

Aujourd’hui, 7 litiges sur 10 portent sur le foncier. Une véritable gangrène nourrie par des phénomènes de double vente, des lotissements clandestins, etc

Plus d'articles
PSG : “Paris est un groupe, mais pas une équipe”