in ,

Foot : cette nouvelle pépite que couve le PSG

Les qualités de Bandiougou Fadiga, jeune pousse du centre de formation parisien, né en 2001, n’ont pas échappé à l’œil de faucon de Thomas Tuchel qui compte d’ailleurs sur le joueur pour cette saison. 

Lancé pour la première fois chez les pros, à la 84e minute mercredi soir au Parc des Princes, face au FC Metz, le footballeur de 19 ans s’est confié sur l’impression que cela lui a fait. 

Le vestiaire du Real Madrid valide l’option Kylian Mbappé

« Je ressens beaucoup de fierté, c’était compliqué de rentrer dans un tel match. Je ne peux pas demander mieux que cette victoire au Parc pour ma première. C’est une immense joie. Lors de mon entrée en jeu, le coach m’a dit de jouer relâché, de jouer les uns contre un, de défendre et aider l’équipe au maximum. Les premières minutes étaient difficiles, car l’intensité était élevée. Mais après, on prend la confiance. Il y a eu beaucoup de délivrance sur le but quand on joue à 9 contre 11. J’ai tout lâché en sautant sur Julian !» 

Avec ses prises de balle tranchantes, sa vivacité, la fréquence de ses appuis et ses quelques ballons touchés, il a eu le temps de se faire remarquer des spectateurs et de confirmer les impressions de Thomas Tuchel.

« Je n’ai jamais été ami avec Messi » : un ancien du Barça se lâche

La nouvelle pépite est sous contrat jusqu’en juin 2022. Il avait déjà des touches avec des clubs de Ligue 1, dont l’OGC Nice, Bordeaux ou Leipzig, friand des jeunes talents qui patientent dans l’antichambre des clubs hexagonaux. Alors que le club de la capitale penchait pour un départ, rapporte Footmercato, le coach allemand lui a assuré qu’il avait remarqué ses excellents entraînements avec le groupe et comptait sur lui. Et il n’est pas le seul. Le toucher du jeune milieu de terrain a attiré l’attention d’autres cadres du vestiaire. 

FC Barcelone : Josep Maria Bartomeu sur une chaise éjectable ; le club communique

Le PSG ne peut plus se permettre de laisser filer ses éléments les plus prometteurs. Outre le fait que ses finances soient resserrées, Fadiga peut évoluer dans un rôle de numéro 8 assez offensif, pour casser les lignes, ce qui manque cruellement dans l’effectif parisien. Après avoir perdu Tanguy Kouassi et Adil AouchicheLeonardo qui en est conscient est prêt à tout pour conserver Fadiga.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le rappeur Travis Scott et McDonald’s amendés ; la raison

Mercato / Bayern Munich : les adieux de Thiago Alcantara