Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Foot : La Super League revient… avec 4 nouveaux changements

Facebook
Twitter
WhatsApp

« Ils ont d’abord lancé une idée absurde en pleine pandémie. Puis nous entendons là qu’ils en lancent une autre dans une guerre. Ils doivent vivre dans un monde parallèle. » C’est en ces termes qu’Aleksander Čeferin, le président de l’UEFA, a exprimé sa colère après le retour sur la table du projet de Super League.

Perez, Laporta et Agnelli mettent de l’eau dans leur vin

Trois grands clubs européens n’avaient jamais abandonné l’idée : le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus. Florentino Perez, Joan Laporta et Andrea Agnelli, président respectifs de ces trois institutions, sont néanmoins conscients de la nécessité de faire évoluer leur proposition initiale pour ne pas créer le même séisme que l’année passée. Ainsi, quelques changements majeurs sont à noter

1. Il n’y aurait pas de membres permanents. Assurément le point le plus sensible, celui qui avait fait bondir le monde du football. En abandonnant le concept d’une ligue totalement fermée, les clubs frondeurs espèrent trouver un consensus.

2. Les équipes seraient qualifiées grâce aux résultats obtenues dans leurs compétitions nationales. Un point qui ramènerait la notion de mérite au cœur du débat.

3. 20 membres prendrait part à la compétition chaque année, ce qui élargirait le cercle des clubs participants.

4. Toutes les ligues auraient une chance d’obtenir un ticket grâce à une phase de qualifications.

Si ces 4 changements places les membres de la Super League dans une posture moins conflictuelle, il reste encore une marge énorme avant de trouver un terrain d’entente. Parce que l’UEFA tient à ses compétitions, surtout. Mais aussi parce que derrière les deux géants espagnols et la Juventus, les autres clubs impliqués dans le projet il y a un an ont eu aussi fait évoluer leur position. Selon le Telegraph, les 6 clubs de Premier League (Manchester City, Manchester United, Liverpool, Chelsea, Arsenal et Tottenham), mais aussi les 2 clubs de Milan et l’Atlético, n’auraient pas encore donné leur accord.