in ,

Football : après son licenciement, Quique Setién menace le FC Barcelone

Ce matin, la presse espagnole nous apprenait que le limogeage de Quique Setien n’était toujours pas effectif. Par conséquent, Ronald Koeman pourrait être privé du premier match du FC Barcelone contre Villareal. Et cet après-midi, l’ancien technicien blaugrana est sorti de sa réserve via un communiqué et menace d’engager des poursuites judiciaires contre le club catalan.

 

Josep Maria Bartomeu n’oubliera pas cette journée. Alors qu’une menace plane sur sa tête suite à une motion de censure qui a recueilli plus que le nécessaire, il n’est pas également tiré d’affaires dans le litige qui oppose sa direction à Quique Setien.

Barça-Bayern / Quique Setién : « Une défaite extrêmement douloureuse »

 

« Après un mois de silence absolu de la part de la direction du FC Barcelone, et après diverses demandes de notre part, nous n’avons reçu des informations officielles que ce mercredi 16 septembre 2020, via burofax. Ces informations révèlent clairement l’intention de la direction de ne pas respecter nos contrats en date du 14 janvier 2020″, peut-on lire dans le communiqué rendu public par le technicien de 61 ans.

Barça : le plan anti-Bayern de Setién

 

« Dans mon cas, Quique Setién, il est de notoriété publique depuis le 17 août 2020 que, le club comme le président, ont annoncé mon licenciement avec effet immédiat. Cependant, je n’ai officiellement été informé de cette décision que ce mercredi 16 septembre 2020, sans aucune indemnité. Quant au reste du staff technique, on nous a indiqué, toujours ce mercredi, à notre grande surprise, une future réaffectation au sein du club. Nous nous voyons donc obligés de confier l’affaire à nos avocats pour résoudre ce conflit, avec les actions légales nécessaires afin de préserver nos droits et les contrats signés avec le FC Barcelone », a rajouté l’ancien coach du Betis.

source : afriquesports.net



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo / HCRRUN : indemnisation des victimes de la région des savanes 

Affaire Navalny : Moscou dénonce une «opération» secrète menée par l’OIAC