Forbes : Junior Natabou, le jeune millionnaire béninois de 17 ans révèle son secret

Le jeune béninois Junior Natabou, âgé de 17 ans, est devenu millionnaire grâce au e-commerce. Il s’intéressait déjà aux plateformes digitales à partir de 14 ans. Curieux et attiré par plus de connaissances, il a commencé à regarder des documentaires et des reportages sur YouTube. Dans un premier temps, il s’est lancé dans la robotique avec un ami et après décide d’ouvrir une agence de communication digitale

Selon Opera News CI, son histoire est atypique car il n’a pas connu son père décédé quelques mois avant sa naissance. Ironie du sort c’est un ouvrage ayant pour thématique deux pères qui va l’inspirer. C’est le livre «Père riche, père pauvre» de Robert Kiyozaki.

Kiyozaki est un milliardaire américain d’origine japonaise. C’est un ami au président américain Donald Trump. Les deux sont des hommes d’affaires qui ont la même vision de l’entrepreneuriat. La vision entrepreneuriale de Kiyozaki , il la développe justement dans «Père Riche, Père pauvre».

C’est une autobiographie qui met en relief deux pères de l’auteur : son père biologique un fonctionnaire, c’est le père pauvre et le père de son meilleur ami, entrepreneur. Son père biologique lui donnait des conseils pour qu’il travaille dur à l’école, avoir des diplômes et avoir la chance d’intégrer l’administration.

Le père de son ami devenu son père spirituel leur apprenait comment faire quelque de leurs propres mains, comment gagner de l’argent par l’entreprenariat. Il a suivi plus les conseils du second père, a mis en pratique ses recettes et est devenu entrepreneur et riche comme lui.

L’une des leçons du livre, c’est de ne jamais se laisser abattre par un échec ou une erreur mais de toujours tenter une autre expérience en se servant des leçons de la tentative précédente infructueuse ou éphémère. Les autres leçons, c’est qu’il faut avoir confiance en soit, avoir une vision, être persévérant et ne considérer aucune difficulté comme insurmontable.

Ce jeune homme qui confirme le dicton selon lequel «Aux âmes bien nées, la valeur n’entend point le nombre des années», devrait inspirer nos jeunes qui aujourd’hui ne lisent pas. Il devrait aussi dire à ceux qui utilisent le digital pour escroquer par le broutage qu’Internet est un canal qui, utilisé avec intelligence, peut faire d’eux des millionnaires.

Avec Afriqueshowbiz


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Sonic, X-Men, Transformers, les jeux Tiger des années 90 bientôt de retour (images)