Fortune de la Reine Elizabeth II : ces millions d’euros bien cachés

Fine gestionnaire, grande économe, la reine Elizabeth II ne badine pas avec l’argent. Une philosophie de vie qui a permis à la souveraine d’accumuler les richesses au fil des décennies, elle qui détient aujourd’hui un patrimoine colossal, sur lequel les experts ont bien du mal à se mettre d’accord.

Dans un livre intitulé The Queen’s True Worth, sorti le 17 septembre dernier, David McClure s’est plongé dans les affaires privées de la Couronne, révélant que la reine était en réalité “plus riche que ce que le Palace nous fait croire”. Un travail de très longue haleine pour l’auteur britannique, qui a passé trois ans à fouiller dans les tiroirs royaux, déterminé à mettre le doigt sur la véritable valeur de l’héritière du trône. De ces recherches fructueuses, un montant colossal a été dévoilé. La reine Elizabeth II pèserait près de 450 millions d’euros, une somme bien plus élevée que celles précédemment communiquées par les spécialistes de la Couronne.

Il y a quelques mois, dans un documentaire consacré aux richesses de la souveraine et diffusé sur BFMTV, les auteurs de l’enquête rappelaient : « Si la reine a des pouvoirs limités, il y a un empire sur lequel elle règne de façon absolue : l’argent ». Intransigeante sur le protocole royal et autoritaire quant au respect des valeurs de la monarchie, Elizabeth II l’est encore plus lorsqu’il s’agit de la gestion de ses richesses, elle qui ne tolère aucun écart à sa famille lorsqu’il s’agit de gros sous.

Les propriétés foncières et immobilières de la reine, héritées de son père le roi George VI, sont estimées à plusieurs centaines de millions d’euros. Mais au sein de la Couronne, les biens privés sont étroitement liés aux biens publics. Les possessions du domaine de la Couronne, aussi appelées les Crown Estate, soit le fonds d’investissement immobilier royal, sont quant à elles évaluées à plus de 15 milliards d’euros. A cela s’ajoute une inestimable collection d’œuvres d’art dont elle est particulièrement friande, une passion transmise par sa mère Elizabeth Bowes-Lyon, sur laquelle aucun droit de succession n’a été exigé.

La reine Elizabeth II, qui bénéficie également du Sovereign Grant, un revenu annuel issu des taxes prélevées aux Britanniques, possède de nombreux biens dont peu de personnes connaissent réellement la valeur, notamment une impressionnante collection de voitures, estimée à plus de 11 millions d’euros, des chevaux de course, une collection de timbres à plus de 60 millions d’euros. Malgré les richesses, la grand-mère des princes William et Harry reste particulièrement prudente, et n’hésite jamais à imposer des coupes budgétaires lorsqu’elle en voit la nécessité.

Source : Gala

Plus d'articles
Togo : top 5 des femmes qui ont marqué l’actualité en 2020