Fortune : Freddie Figgers, le milliardaire jeté à la poubelle lorsqu’il était bébé

Freddie Figgers est un programmeur, inventeur et entrepreneur américain avec une histoire si extraordinaire qu’elle est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Dans une interview accordée à Outlook, l’émission télévisée de la BBC, le fondateur de Frigger Comunication a raconté comment un enfant abandonné à la poubelle après sa naissance avait réussi à créer une entreprise évaluée à des dizaines de millions de dollars.

«Les enfants se moquaient de moi; ils m’appelaient ‘garbage baby’ , ils disaient ‘personne ne t’aime … tu es sale’. Je me souviens des moments où je descendais du bus scolaire et les enfants m’attrapaient et me jetaient dans des poubelles », se souvient l’homme d’affaires.

Et aussitôt, il a ajouté: “Cela est arrivé au point que mon père a dû m’attendre à l’arrêt de bus et m’accompagner à la maison. Et les enfants m’ont encore plus harcelé, se moquant de lui:” Ha ha! Regarde ce vieil homme avec une canne ‘”.

Le père de Freddie, Nathan, avait 74 ans lorsque lui et sa femme, Betty May, 66 ans, ont décidé de prendre soin de lui. Malgré l’âge avancé du couple, ils l’ont tous deux accueilli comme leur fils, bien qu’ils aient déjà eu le leur et aient pris la responsabilité de dizaines d’autres enfants au cours de leur vie.

Dès que Freddie Figgers a commencé à poser des questions sur ses parents biologiques, son père lui a raconté comment il est entré dans sa famille.

“Il a dit : ‘Je vais le dire franchement, ta mère biologique t’a abandonné dans une poubelle. Betty et moi ne voulions pas t’envoyer dans des refuges, nous t’avons donc adopté’. Je me sentais comme de la merde et je me souviens toujours qu’il m’a attrapé les épaules et il a dit: “Ne laisse jamais cela te pertuber “, se souvient l’homme de 31 ans et propriétaire de Frigger Communication.

Freddie a grandi dans une famille qui lui a donné tout l’amour dont quelqu’un a besoin pour grandir, mais a également ouvert la voie à son avenir radieux.

Selon le propriétaire de Frigger Comunication, il a pu construire son premier ordinateur, celui que Nathan lui a acheté pour 24 dollars était endommagé.

«J’ai pris des pièces d’un radio-réveil et les ai soudées ensemble et après environ 50 essais, j’ai finalement fait fonctionner l’ordinateur. C’est alors que j’ai su que c’était ce que je voulais faire dans ma vie », a déclaré Freddie Friggers.

“Cet ordinateur a effacé toute la douleur de l’intimidation. Pendant qu’ils me dérangeaient à l’école, j’ai pensé à quel point je voulais rentrer à la maison pour jouer avec mon ordinateur”, a déclaré celui qui est devenu plus tard – 21 ans – le plus jeune homme et le premier Afro-américain  à obtenir une licence en tant qu’opérateur de télécommunications, la première étape de la fondation de Frigger Communication .

Plus d'articles
Togo / le Centre de la Construction et du Logement (CCL) recrute